25%.png

L’Odyssée/Traduction Sommer

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Traduction par Édouard Sommer.
Hachette (1p. ---1).

AVIS
RELATIF À LA TRADUCTION JUXTALINÉAIRE.

On a réuni par des traits les mots français qui traduisent un seul mot grec.

On a imprimé en italique les mots qu'il était nécessaire d'ajouter pour rendre intelligible la traduction littérale, et qui n'avaient pas leur équivalent dans le grec.

Enfin, les mots placés entre parenthèses, dans le français, doivent être considérés comme une seconde explication, plus intelligible que la version littérale.



ARGUMENT ANALYTIQUE

DU PREMIER CHANT DE L’ODYSSÉE.
———

Invocation à la muse (1-10). Calypso retient Ulysse dans son lit ; tous les dieux, à l’exception de Neptune, ont pitié du héros (11-20). Assemblée des dieux, en l’absence de Neptune. Jupiter rappelle les crimes et la punition d’Égisthe. Minerve réclame pour Ulysse la protection du maître des dieux. Jupiter répond que Neptune seul, irrité que le roi d’Ithaque ait ravi la lumière à son fils Polyphème, s’oppose à son retour dans sa patrie ; mais les dieux vont délibérer sur les moyens d’assurer ce retour ; Neptune s’apaisera (21-80). Minerve propose d’envoyer Mercure porter à Calypso les ordres des dieux ; elle-même se rendra à Ithaque, et enverra Télémaque à la recherche de son père (81-95). Minerve arrive dans le palais d’Ulysse sous la forme de Mentès, roi des Taphiens. Les prétendants se livrent au jeu ; Télémaque reçoit la déesse (96-143). Les prétendants viennent prendre place à un festin ; Télémaque se plaint à son hôte du malheur et de la disparition de son père (144-177). Minerve l’assure qu’Ulysse vit encore, qu’il sera bientôt de retour. Télémaque souhaite qu’il revienne châtier l’insolence des prétendants (178-251 ). Minerve lui conseille de convoquer le lendemain une assemblée, de chasser les prétendants, et d’aller à Pylos et à Sparte demander des nouvelles d’Ulysse. Elle lui dit ce qu’il doit faire dans le cas où Ulysse ne serait plus ou bien vivrait encore ( 252-305 ). Télémaque remercie Mentès ; la déesse remonte au ciel, Télémaque retourne auprès des prétendants (306-324). Phémios leur chante les malheurs du retour des Grecs ; Pénélope vient le prier de cesser un chant qui redouble ses douleurs ; Télémaque fait retirer sa mère (325-367). Il annonce aux prétendants qu’il tiendra le lendemain une assemblée et qu’il les congédiera ; paroles ironiques d’Antinoos ; réponse de Télémaque (368-398). Eurymaque l’interroge sur l’hôte qu’il a reçu ; le fils d’Ulysse dissimule, et répond qu’il n’espère plus revoir son père (399-420). Les chants et les danses se prolongent jusqu’au soir : les prétendants se retirent ; Télémaque rentre dans son appartement (421-444).