L’avocat exclu des enfers

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Courier de Québec (Courier de Québec, édition du 9 maip. 2).

L’avocat exclu des enfers.


Un avocat venait de trépaſſer,
Au bord du Stix bientôt ſon âme arrive,
Voit un bateau, demande à traverſer,
Le vieux Câron le paſſe à l’autre rive,
Après avoir parcouru maints déſerts,
Son âme arrive aux portes des enfers,
Lors, avertie par les cris de Cerbère,
Vient le portier… Son nom n’importe guère
À l’étranger les guichêts ſont ouverts.
Or curieux, le portier lui demande,
Quel fut au monde ſon état ;
Il répond : je ſuis avocat,
Et je viens rejoindre la bande
Des avocats du manoir de pluton.
Vade retro, repartit le démon
Il en eſt trop déjà parmi les ombres ;
Fuyez, fuyez de ces royaumes ſombres,
Pluton vous en defend l’accès,
pour vous et vos pareils cette porte eſt fermée,
Car depuis qu’ici bas on leur donna l’entrée
Tout le tartare eſt en procès.