L’entrée d’Espagne/Laisse CCCIV

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄   Laisse CCCIII Laisse CCCIV Laisse CCCV   ►
CCCIV[1]

— Droit inperer », dit Rolant au vis fer,

7130« Vos ni devés a Naimes deveer
« Ni dons ni grace ch’il vos voile rover.
« Por lebarons des host acontenter,
« Soit perdoneç cestui mesfeit primer.
— Sir », dist Hestous, « bien vos sai consiler :
7135« Il me remanbre quant je estoie scoler,
« Quant bien batuç m’avoit mastre Berner,
« Aleç tantost », disoit il au derer,
136 b« Je vos perdon ; penseç de l’amender. »
« Tot si poeç as Thiois perdoner :
7140« Se bien gardeç des baron li afer,
« Sanglant en est, ce croi, plus d’un miler ;
« Ce ne fu mie sor Païn d’outre mer.
— Tu dis bien voir », dit Naimes de Baiver.
— Naimes », dit Çarles, « il m’estoit otroier
7145« Quant che voleç e dir e comander :
« De la venjance faire e dou laiser
« Romagne en vos cum en mes justiser.
— Duch », dit Estous, « aleç li mercïer ;
« Bien vaut la grace charjeç quatre destrer
7150« D’or et arjent, d’or cuit et de diner.
— Hestous », dit Çarles, « or pur dou rampogner :
« Par vos mot dir ni par vos tastoner
« Ne me poreç avec le duch mesler. »


◄   Laisse CCCIII Laisse CCCIV Laisse CCCV   ►
  1. — 7135 ie ie — 7143 bien manque — 7144 orcoier.