L’entrée d’Espagne/Laisse CCLXX

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄   Laisse CCLXIX Laisse CCLXX Laisse CCLXXI   ►
CCLXX[1]

6390Dist Ysorés : « De ce nen sa je pais.
« Dis tu, dan roi, che Hestou ne lairais
« Ni por lui rendre ton fil non rescoirais ?
— Fil », dit le roi, « ce ch’ai je ne quer mais :
« Tu is a nos et a nos remandrais.
6395« As grant batailes ch’en breu faire verais,
« Se nul des nostres, roy, duch, ni cons palais,
« En seroit pris, fil, se tu poi voldrais,
« Hestous de Langre per lui enchanjerais. »
Dist Ysorés : « Geté ai ambesais.
6400« E dunque, sire, parjurer me ferais ?
« Je ai promis, se tu Hestous ne leis,
« De retorner a Roulant au cor gais.
« S’a lui retorn, a savoir bien te fais,
« Seguirai Carles a bien et a mesais ;
6405« Je conos bien ton estre, e tu le sais.

« Per Maomet, s’or por nemi m’avrais,
« En Panpaluine un mois n’alberçerais.
— Voir », dist le roy, « pis che poi si nos fais ;
« Ja por menaces rien n’i guaagnerais.
6410— Or demorés », dist Ysorés, « en pais. »
Ja desandist tot iré dou palais
Quant il encontre sa mer Geophanais ;
Ne fu plu belle pois la Olinpiais.
Quant voit son fil, si le prant por le brais ;
6415Cent foi le baise, disant : « Douç fil, ou vais ?
« Vien a ma canbre, si te desarmerais.
122 a— Ariere, dame », dit Ysorés, « te stais :
« Ne sun tes fil ; en chanje acoliç m’ais.


◄   Laisse CCLXIX Laisse CCLXX Laisse CCLXXI   ►
  1. — 6390 uen saie — 6392 non resoirais — 6397 poi uotorais — 6399 gere ai a. — 6406 ser por — 6409 guagnerais — 6410 en bais — 6412 Sa mere g. — 6413 B a barré la