100%.png

La Chanson d’un gas qu’a mal tourné/Le Dimanche

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Le Dimanche


Queu jour don’ qu’c’est aujourd’anhui ?
J’sés seu’ment pas coumment que j’vis
Depis que j’vas clopan-clopi,
            Su’ la rout’ blanche
Et sous l’souleil qui m’abrutit !
Vouéyons ! c’était hier venterdi
Et ça douet ét’e anhui sam’di ?
            C’est d’main Dimanche !

Au matin, coumm’ les cloch’s sounn’ront
Pou’ la grand’mess’, les houmm’s pouill’ront
Eun’ blous’ prop’e, et les femm’s mettront
            Eun’ cornett’ blanche
Pour prier l’Bon guieu des brav’s gens,
Qu’est un bon guieu qu’exauc’ seul’ment

Les vœux des ceuss’s qu’a des argents…
            C’est d’main Dimanche !

Les famill’s mettront l’pot-au-feu,
Lich’ront la soupe et bouff’ront l’bœuf
Autour d’eun’ napp’ blanche et dans l’creux
            Des assiett’s blanches.
Et pis les homm’s, après baffrer,
Iront s’saouler au cabaret.
Coumm’ tous les aut’s jours j’me tap’rai…
            C’est d’main Dimanche !

Garçaill’s et gâs iront cueuilli
Au long des hai’s le mai fleuri
Qu’est si blanc qu’on dirait quasi
            De la neig’ blanche ;
Et j’vouérai rouler en bas d’moué
Des coupl’s en amour et en joué,
Et j’me tap’rai ’core c’tte foués !…
            C’est d’main dimanche !

Le souér, les garçaill’s et les gâs,
Et les mamans et les papas,

Iront s’coucher ent’er les draps
            Des vieill’s couch’s blanches
Pour pioncer jusqu’au matin v’nu ;
Moué, pistant le gîte inconnu,
J’irai, eun’ band’ de chiens au cul…
            C’est d’main Dimanche !

Tous mes dimanch’s i’ sont coumm’ ça
Depis bentout dix ans que j’vas
Su’la grand’route ! Et ça n’chang’ra
            Qu’ quand la mort blanche
M’foutra l’coup qui m’délivrera…
Et je n’pourrai dire que c’jour-là,
Comm’ tous les heureux d’ici-bas :
            « C’est d’main Dimanche ! »