La Figure de proue/Invocation

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eugène Fasquelle (p. 145-146).

Invocation

Ô vous, production étrange et naturelle
De ce sang rouge et bleu, rusé, savant, ardent
        Et magnifique d’Occident,
Notre-Dame, éternel, immobile coup d’aile,

Vous qui vous compliquez comme notre cerveau
        D’imagination à jamais fatigante,
Nous ne comprenons point à fond ce qui vous hante,
Quel esprit satanique autant qu’il est dévot,

Mais nous nous retrouvons dans vos rosaces folles
Où s’emprisonne et luit un univers vermeil,
Nous qui ne pouvons voir qu’à travers des symboles
        Le jour tout simple du soleil.


Orage d’harmonie, ô muette musique,
Votre flèche elle-même, en son vol sans défaut,
Ne peut monter tout droit vers la métaphysique
Qu’en se chargeant encor d’ornements jusqu’en haut

Donc, pierre et verre ! forme alourdie et légère,
Loin des Jérusalem, Nazareth et Sion
Qui dressent dans les Suds leur blancheur étrangère,
Ô fantasque ! soyez notre habitation !