La Figure de proue/Première octobrale

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eugène Fasquelle (p. 249).

Première octobrale

        Une feuille rouge à l’oreille,
        À bicyclette nous voici
        Par les bonnes routes d’ici,
Comme autrefois, avec une âme autre et pareille.

        Les marronniers sont déjà blonds.
        Nous nous sentons forte et vivace,
        Avec des ailes aux talons.
Il pleut des beaux marrons vernis au vent qui passe.

        Le long de la côte, la mer
        Est grise comme une crevette.
        La vie est bonne, fière et nette.
— Ô destin ! qu’est-il donc de si joyeux dans l’air ?