La Figure de proue/Soir de Tunisie

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Eugène Fasquelle (p. 31).

Soir de Tunisie

Cette lune levée au-dessus de l’avoine
Brille à l’horizon comme une sardoine.

Au bout de la moisson africaine, la mer
Continue au loin comme un champ plus clair.

Un palmier, verticale unique, étend ses palmes
Parmi ces épis et ces vagues calmes.

Quant à nous, écoutant quelle sera la voix
Des champs, de la lune et des flots qu’on voit,

Nous n’entendons, dans tout l’espace, que le verbe
D’un grillon qui chante au bout d’un brin d’herbe.