La Gloire du Verbe/Crépon

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Gloire du verbe : 1885-1890
Librairie de l’Art indépendant.


CRÉPON


A Judith Gautier.


Des oiseaux merveilleux, onglés de griffes d'or,
Tracent dans le ciel calme un candide sillage
Et la migration d'un éternel voyage
Tend vers des pics lointains leur immuable essor.

Le caprice du peintre ouvrant leurs ailes vaines
Fige ironiquement loin des vierges sommets
Leur vol : blancs exilés, vous n'atteindrez jamais
Les cimes que le soir vêt de pâles verveines.

Mais le rêve des monts vous donne leur fierté,
L'eau des lacs inconnus frémit dans vos prunelles
Et l'héroïque amour des neiges fraternelles
Illumine vos yeux de gloire et de clarté :


Telle malgré l'horreur des ténèbres accrues
Mon âme vole vers la pourpre des printemps
Et loin des monts neigeux et des lacs où je tends
Rêve au parfum royal des roses disparues.