Mozilla.svg

La Négresse blonde (recueil)/Souvenir ou autre repas de famille

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


SOUVENIR
OU
AUTRE REPAS DE FAMILLE


Après avoir vidé et nettoyé vos boyaux, coupez-les en filets de 25 centimètres auxquels vous joindrez du lard maigre coupé aussi en filets.
Mlle Rosalie Blanquet
(La cuisinière des ménages, partie III, cap. v.)



Quand j’étais tout petit, nous dînions chez ma tante,
le jeudi soir ; papa la jugeait dégoûtante
à cause d’un lupus qui lui mangeait le nez :
ce m’est un souvenir si doux que ces dîners !
Après le pot-au-feu, la bonne, Marguerite,
apportait le gigot avec la pomme frite
classique et c’était bon ! je ne vous dis que ça !
Chacun jetait son os à la chienne Aïssa,

Moi, ce que j’aimais bien c’est andouille de Vire ;
je contemplais (ainsi que Lamartine Elvire)
sur mon assiette à fleurs les gros morceaux de lard,
et je roulais des yeux béats de papelard
et ma tante disait : « Mange donc, niguedouille ! »…
ô Seigneur, bénissez ma tante et son andouille !