La Philosophie de Nietzsche/Bibliographie

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Félix Alcan (p. 191-195).



BIBLIOGRAPHIE

__________






1. — Les Œuvres de Nietzsche. — Voici la liste, dans l’ordre chronologique, des principales œuvres de Nietzsche, avec la date de leur composition et de leur publication.

Homère et la philologie classique (Homer und die classische Philologie) ; cours d’ouverture de Nietzsche à l’université de Bâle ; écrit et imprimé à un petit nombre d’exemplaires en 1869 ; publié en 1896.

La Naissance de la tragédie (Die Geburt der Tragödie oder Griechenthum und Pessimismus) ; composé entre 1869 et 1871 ; paru fin 1871 avec la date de 1872.

Homère dans sa lutte poétique (Homer als Wettkämpfer) ; esquisse composée de 1871 à 1872 ; publiée en 1896.

Sur l’avenir de nos établissements d’enseignement (Ueber die Zukunft unserer Bildungs-Anstalten) ; esquisse de 1872 ; publiée en 1896.

À l’horizon de Bayreuth (Bayreuther Horizontbetrachtungen) ; esquisse de 1872, publiée en 1896.

La Philosophie à l’époque tragique de la Grèce (Die Philosophie im tragischen Zeitalter der Griechen) ; esquisse composée au début de 1873, publiée en 1896.

Vérité et mensonge au sens extra-moral (Ueber Wahrheit und Lüge im aussermoralischen Sinne) ; esquisse de 1873 ; publiée en 1896.

Considérations inactuelles (Unzeitgemäsze Betrachtungen).

1. David Strausz (David Strausz, der Bekenner und Schriftsteller) ; composé et publié en 1873.

2. Avantages et inconvénients de l’histoire pour la vie (Vom Nutzen und Nachtheil der Historie für des Leben) ; composé en octobre et novembre 1873 ; publié en février 1874.

3. Schopenhauer éducateur (Schopenhauer als Erzieher) ; composé et publié en octobre 1874.

4. Nous autres philologues (Wir Philologen) ; esquisse de 1875, publiée en 1896.

5. Richard Wagner à Bayreuth (R. Wagner in Bayreuth) ; composé en 1875 et 1876 ; paru en juillet 1876.

Choses humaines, par trop humaines (Menschliches Allzumenschliches. Ein Buch fur freie Geister) ; composé en 1876 et 1877 ; publié en mai 1878.

Horizons nouveaux (Der neue Umblick) ; esquisse composée après Choses humaines en 1878, publiée en 1897.

Pensées et sentences variées (Vermischte Meimungen und Sprüche) ; composé de 1876 à 1878 ; publié en mars 1879 comme continuation de Choses humaines ; réuni en 1886 au Voyageur et son ombre pour former avec lui le tome II de Choses humaines.

Le voyageur et son ombre (Der Wandrer and sein Schatten) : composé en 1879 ; publié fin 1879 avec la date de 1880 comme seconde suite de Choses humaines ; réuni en 1886 avec Pensées et sentences variées.

Aurore (Morgenröthe) ; composé de 1880 à 1881 ; publié en juillet 1881.

La gaie science (Die fröhliche Wissenschaft [La gaya scienza]) ; composé en 1881 et 1882; publié en septembre 1882 ; nouvelle édition augmentée du 5e livre et des Lieder des Prinzen Vogelfrei en 1887.

Ainsi parla Zarathustra (Also sprach Zaralhustra) ; conçu de 1881 à 1885.

1re partie, écrite en janvier-février 1883, publiée en mai 1883.

2e partie, écrite en juin-juillet 1883, publiée en septembre 1883.

3e partie, écrite en janvier-février 1884, publiée en avril 1884.

4e partie, écrite de 1884 à 1885, imprimée en avril 1885 à 40 exemplaires ; première édition pour le public parue en mars 1892

5e partie ; Nietzsche a composé cinq plans dont le plus ancien est du printemps de 1883, le dernier de l’été ou de l’automne de 1885. Aucun n’a été mis en exécution.

Par delà le bien et le mal (Jenseits von Gut und Böse) ; composé de 1885 à 1886, publié en août 1886.

La généalogie de la morale (Zur Genealogie der Moral. Eine Streitschrift) ; écrit en juin 1887, publié en novembre 1887.

Le cas Wagner (Der Fall Wagner, Ein Musikanten-Problem) ; composé de mai à juin 1888, publié en septembre 1888.

Le crépuscule des idoles (Götzen-Dämmerung oder wie man mit dem Hammer philosophirt) ; composé quelques jours avant le 3 septembre 1888, paru en janvier 1889.

La volonté de puissance (Der Wille zur Macht. Versuch einer Umwerthung aller Werthe).

1re partie : L’Antichrétien (Der Antichrist) ; écrit du 3 au 30 septembre 1888, publié en 1896.

2e partie : Le libre esprit (Der freie Geist).

3e partie : L’immoraliste (Der Immoralist).

4e partie : Dionysos.

(Les trois dernières parties n’ont pas été exécutées par Nietzsche ; il ne subsiste que des travaux préparatoires assez développés dont le dépouillement se fait actuellement au Nietztche-Archiv. Un fragment important a été publié sous le titre de Nihilismus dans la Zukunft du 7 avril 1900).

Nietzsche contre Wagner, rédigé vers la mi-décembre 1888 ; publié en 1896.

Poésies, écrites de 1871 à 1888 ; publiées en 1896 ; nouvelle édition, plus complète, contenant des poésies de 1858 à 1888 ainsi qu’une préface de Mme Förster-Nietzsche, Leipzig, 1898.

Les œuvres (Werke) ont été publiées d’abord sous la direction de Peter Gast ; l’édition complète devait comprendre 9 volumes dont 5 seulement (Considérations inactuelles, 1 vol. — Choses humaines, 2 vol. — Zarathustra, 1 vol. — Par delà le bien et le mal et Généalogie de la morale, 1 vol.) ont paru de 1893 à 1894, avec des introductions très importantes de Peter Gast ; une réimpression de ces introductions serait d’autant plus désirable que cette première édition des œuvres complètes a été interrompue et retirée du commerce [1] . — L’édition actuelle des Œuvres a été publiée en deux séries de 1895 à 1897. La première série qui renferme les ouvrages auxquels Nietzsche a mis la dernière main comprend 8 volumes, avec notices de MM. Fritz Kœgel et E. von der Hellen [2] . La seconde série, qui comprend jusqu’à présent 4 volumes, renferme des fragments et des esquisses composés entre 1869 et 1885. Les 3e et 4e volumes de cette série (11e et 12e volumes de l’œuvre totale) ont été retirés du commerce, pour des motifs d’ordre scientifique. Le dépouillement des papiers inédits de Nietzsche est continué actuellement, au Nietzsche-Archiv à Weimar, par MM. Horneffer et von Müller.

Une traduction française publiée sous la direction de M. Henri Albert est en cours de publication depuis 1898.

Des Lettres ou extraits de Journaux intimes ont été publiés par Mme Förster-Nietzsche dans Das Leben F. Nietzsches (voir plus loin), dans la Zukunft du 2 oct. 1897 (Wie der Zarathustra entstand) et du 18 mars 1899 (Nietzsche, Frankreich und die Franzosen), dans la Neue deutsche Rundschau de fév. 1899 (Jacob Burckhardt und F. Nietzsche) et de juillet 1900 (Correspondance de Nietzsche avec Henri de Stein), enfin dans la préface de la traduction allemande du présent volume (Dresden 1899) ; par G. Brandes dans F. Nietzsche (voir plus loin) ; par H. Lichtenberger dans Cosmopolis, mai 1897 (Quelques lettres inédites de F. Nietzsche) ; par Mme Lou Andreas-Salomé, F. Nietzsche in seinen Werken (voir plus loin), etc. — La correspondance complète (Gesammelle Briefe) est en cours de publication. Le 1er volume a paru en 1900 chez Schuster et Lœffler à Berlin et Leipzig, par les soins de MM. Peter Gast et A. Seidl.

II. — Les Études sur Nietzsche sont extrêmement abondantes tant en Allemagne que dans les autres pays. En France, ses idées nous sont connues depuis longtemps par de nombreux articles de journaux ou de revues, parmi lesquels nous indiquons en passant ceux de MM. Valbert, de Wyzewa, Gregh, Henry Albert, Bourdeau, Bernardini, Schuré, D. Halévy, A. Retté, É. Faguet, M. Muret, H. Gauthier-Villars, Fouillée, etc. — Nous ne mentionnerons ici qu’un très petit nombre d’ouvrages qui contiennent des renseignements inédits sur la vie et l’œuvre de Nietasche ou que nous semblent présenter un intérêt documentaire tout particulier.

Mme E. Förster-Nietzsche, Das Leben F. Nietzsche’s, tome I (1895) et tome II, 1 (1897) ; la fin de l’ouvrage n’a pas encore paru. — Œuvre capitale pour tout ce qui concerne la biographie de Nietzsche ; contient un grand nombre de lettres, de journaux intimes, de poésies ou de fragments inédits de Nietzsche.

Mme Lou Andreas-Salomé, F. Nietzsche in seinen Werken, Wien, 1894 ; étude psychologique et littéraire très curieuse et fort captivante, mais qui doit être consultée avec beaucoup de prudence ; l’auteur, après avoir été très liée avec Nietzche pendant cinq mois, a perdu ensuite entièrement sa confiance. Nietzsche assure qu’elle ne l’a jamais compris et Mme Förster-Nietzsche déclare qu’elle a absolument dénaturé le caractère de son frère (v. Das Leben F. Nietzsche’s, II, 1, p. VII ss.).

G. Brandes, F. Nietzsche, Eine Abhandlung über aristokratischen Radicalismus, 1888 (reproduite dans le recueil Menschen und Werke, Francfort, 1895, p. 1837, ss.). L’une des premières études qui ait signalé Nietzsche à l’attention du grand public ; l’auteur y publie des lettres de Nietzsche, écrites en 1887 et 1888.

E. Kretzer, F. Nietzsche. Nach persönlichen Erinnerungen und aus seinen Schriften, Leipzig u. Frankfurt, 1895.

Meta von Salis-Marschlins, Philosoph und Edelmensch. Ein Beitrag zur Charakteristik Nietzsche’s, Leipzig, 1897.

A. Riehl, F. Nietzsche, der Künstler und der Denker, Stuttgart, 1897, 3e édit. 1901.

H. Gallwitz, F. Nietzsche, Ein Lebensbild, Dresde et Leipzig, 1898.

Th. Ziegler, F. Nietzsche, Berlin, 1899.

J. de Gaultier, De Kant à Nietzsche, Paris, 1900.

E. Horneffer, Voträge über Nietzsche, Göttingen, 1900.

A. Kallhoff, F. Nietzsche und die Kulturprobleme unserer Zeit, Berlin, 1900.

J. Zeitler, Nietzsches Aesthetik, Leipzig, 1900.

P. Deussen, Erinnerungen an F. Nietzsche, Leipzig, 1901.


  1. La 12e édition de Zarathustra reproduit l’introduction de Peter Gast sous le titre : Einführung in den Gedankenkreis des Zarathustra.
  2. Une édition nouvelle en format petit in-8° a paru en août 1899 sous la direction de M. Arthur Seidl.