100%.png

Chansons à dire/La Pluie

La bibliothèque libre.
(Redirigé depuis La Pluie (Nadaud))
Aller à la navigation Aller à la recherche
Chansons à direTresse et Stock, éditeurs (p. 246-247).


LA PLUIE


Il pleut, il pleut, et je m’ennuie,
Pourquoi cela ? Je n’en sais rien.
On a trop médit de la pluie ;
Acceptons le temps comme il vient.
J’entends un paysan me dire
Qu’il pleut des écus de cent sous
Il est heureux ; laissons-le rire.
Il pleut ; restons chez nous.

Il pleut, il pleut, c’est un orage ;
Tant mieux, il finira plus tôt.
La pluie est ce vieux personnage
Qui souffle le froid et le chaud.
Quand la glace durcit la terre,
Elle nous fait l’hiver plus doux ;
Par elle l’été se tempère ;
Il pleut ; restons chez nous.

Il pleut, il pleut ; la jeune fille
Finit sa robe des beaux jours ;
Elle fait courir son aiguille ;
Le soleil reviendra toujours.

Dans la boue un barbet se vautre ;
Moi, j’ai manqué deux rendez-vous :
Tant pis pour l’un, tant mieux pour l’autre
Il pleut ; restons chez nous.

Il pleut, il pleut ; chacun se livre
À sa passion du moment ;
Le marchand relit son grand livre ;
L’oisif lit un nouveau roman.
L’amant fait des vers à sa belle ;
L’étudiant, sur ses genoux,
Écrit à sa tante éternelle.
Il pleut ; restons chez nous.

Il pleut, il pleut ; ah ! quand pourrai-je,
Quand pourrai-je, gai voyageur,
Revoir les monts couverts de neige
Et les bois remplis de fraîcheur ?
Cette fois, c’est vers l’Allemagne,
Vers ce Rhin dont ils sont jaloux,
Que j’ai fait mon plan de campagne…
Il pleut ; restons chez nous.