Mozilla.svg

La Verdure dorée/À quoi bon te chercher, gloire, vieille étiquette

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

XXII


À quoi bon te chercher, gloire, vieille étiquette !
Et quel rêve ai-je mis aux vers de ma plaquette ?
Le douloureux poème où s’exalte mon front,
Aux bouquinistes ceux que j’aime le vendront.
Devant la meute des grattoirs, vol de bécasse,
Demain s’effaceront les mots des dédicaces ;
Et si, dans le pays aimable où nous tombons,
Mon livre encor ne sert de cornet à bonbons,
Du moins pourra-t-on voir l’amour que nous sentîmes,
En étalage, au prix de quarante centimes.