La région de l’Abitibi : terres à coloniser/10

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département de la colonisation, des mines et des pêcheries (p. 18-19).

CANTONS OUVERTS À LA COLONISATION
Centres de colonisation et emplacements de village



La région de l’Abitibi est divisée en cinquante cantons, auxquels on a donné les noms des régiments français et des officiers de ces régiments, qui prirent part à la campagne de 1759.


Caron - La région de l'Abitibi, terres à coloniser, etc, 1919 p 18 crop.jpg
MOULIN À SCIE DE M. DESBIENS, AU CANTON DE LAMOTTE —
1919


Caron - La région de l'Abitibi, terres à coloniser, etc, 1919 (page 32 crop).jpg
PARTIE NORD DU VILLAGE DE DUPUY — Juin 1919

Chacun de ces cantons est divisé en 10 rangs de 62 lots chacun, donnant une superficie de 62,000 acres.

Le groupement des colons autour d’un centre choisi et déterminé d’avance comme noyau d’une future paroisse a été appliqué avec succès dans l’Abitibi et donne les meilleurs résultats.

L’endroit le plus convenable pour établir un village dans chaque canton est marqué d’avance. On choisit autant que possible les bords d’un lac ou d’une rivière. Les représentants des autorités religieuses, de concert avec les représentants du Gouvernement, déterminent l’emplacement futur de l’église dans chaque village ; le terrain réservé pour cet emplacement est cédé gratuitement aux autorités religieuses par le Département des Terres et Forêts.

Les colons, à mesure qu’ils arrivent, s’établissent en rayonnant autour du centre de colonisation.

Voici les noms des cantons maintenant ouverts à la colonisation et des villages en formation, avec une description sommaire de chacun de ces cantons et de ces villages.