Leçons élémentaires de chimie/6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CHAPITRE VI

NOMENCLATURE


On appelle nomenclature chimique l’ensemble des règles qui permettent de nommer et d’écrire les corps de la chimie. D’où deux nomenclatures : nomenclature parlée, nomenclature écrite.

NOMENCLATURE PARLÉE

Les corps sont simples (ex. : oxygène) ou composés (ex. : eau).

20. Nomenclature corps des simples.

Les principaux corps simples sont :

Non métalliques ou métalloïdes. Métaux.
Hydrogène. Oxygène.
Azote.
Carbone.
Soufre.
Phosphore.
Chlore.
Iode.
Silicium.
Potassium.
Sodium.
Calcium.
Magnésium.
Zinc.
Aluminium.
Manganèse.
Fer.
Nickel.
Plomb.
Étain.
Cuivre.
Mercure.
Argent.
Or.
Platine.

En général, les métaux se distinguent des autres corps simples parce qu’ils ont un éclat, dit éclat métallique, et qu’ils sont bons conducteurs de la chaleur et de l’électricité.

21. Nomenclature des corps composés.

Les corps composés sont binaires quand ils sont formés de deux corps simples ; ternaires, quand ils sont formés de trois corps simples ; quaternaires, de quatre.

On les groupe d’après leur action sur la teinture bleue de tournesol. Les uns la rougissent, ce sont les acides (acides carbonique, sulfureux, phosphorique). Tous contiennent de l’hydrogène. D’autres ramènent au bleu la teinture de tournesol rougie par les acides, ce sont les bases (magnésie hydratée). Les autres, enfin, n’ont aucune action sur la teinture, qu’elle soit rouge on bleue, ils sont neutres (ex. : oxyde magnétique de fer). Une série de corps neutres très importants est formée par les sels.

Définition d’un sel. — Un sel est le résultat de la substitution d’un métal à l’hydrogène d’un acide.

Exemple : Le sulfate de zinc obtenu dans la préparation de l’hydrogène est un sel dérivant de l’acide sulfurique dont le zinc a remplacé l’hydrogène.

I. NOMENCLATURE DES CORPS BINAIRES

Ils contiennent ou non de l’oxygène.

1° Corps binaires sans oxygène. — On termine le nom d’un des corps simples par ure, et on le fait suivre du nom de l’autre en les séparant par la préposition de ; ex. : sulfure de fer (composé de soufre et de fer).

Remarque. — Si le composé est formé d’un métal et d’un autre corps simple, on place en second le nom du métal. S’il est formé de deux métalloïdes, l’usage apprend quel est celui des deux noms qui prend la terminaison ure ; ex. : sulfure de carbone, chlorure de soufre.

Exceptions. — 1° On appelle alliage une combinaison de métaux ; ex. : l’alliage des monnaies d’argent est un composé d’argent et de cuivre. Certains alliages ont des noms spéciaux ; ainsi le bronze est un alliage de cuivre et d’étain ; le laiton, un alliage de cuivre et de zinc. Si l’un des métaux est le mercure, l’alliage prend le nom d’amalgame ; ex. : amalgame d’or.

2° L’hydrogène forme avec le soufre, le chlore, l’iode, et quelques autres, des composés acides. Au lieu de les appeler sulfure, chlorure, iodure d’hydrogène, on les nomme acide suif hydrique, acide chlorhydrique, acide iodhydrique, en plaçant à la suite du mot acide le nom du corps simple autre que l’hydrogène, suivi de la terminaison hydrique.

Remarque. — Les sels formés par ces acides binaires sont binaires ; et, d’après la nomenclature, on les nomme sulfures, chlorures, etc., ex. : sulfure de fer, chlorure d’or.

2° Corps binaires contenant de l’oxygène. — Ils sont neutres. On les divise en trois groupes :

1° Les anhydrides, qui se combinent avec l’eau pour former des acides ;

2° Les oxydes basiques, qui se combinent avec l’eau pour former des bases ;

3° Les oxydes neutres ; ce sont tous ceux qui ne rentrent pas dans les deux premières catégories.

Anhydrides. — Si un corps simple ne donne qu’un anhydride, on fait suivre ce mot du nom du corps simple qui prend la terminaison ique ; ex. : anhydride carbonique (gaz carbonique).

Si le même corps simple forme avec l’oxygène deux anhydrides, le plus oxygéné prend la terminaison ique, l’autre prend la terminaison eux.

Exemple : anhydride sulfurique, formé de 2 grammes de soufre pour 3 grammes d’oxygène ; anhydride sulfureux (gaz sulfureux), formelle 2 grammes de soufre pour 2 grammes d’oxygène.

Oxydes basiques et neutres. — La nomenclature est la même pour tous les oxydes, qu’ils soient basiques ou neutres.

Si un même corps simple ne produit qu’un oxyde, on fait suivre le mot oxyde du nom du corps simple en les séparant par la préposition de ; ex. : oxyde de carbone, oxyde de zinc.

Si un même corps simple forme avec l’oxygène plusieurs oxydes, on donne au moins oxygéné le nom de protoxyde. Pour former les noms des autres oxydes, on se base sur le fait d’expérience suivant : étant donné un poids déterminé du corps simple, si on représente par 1 le poids d’oxygène qui s’y combine pour former le protoxyde, les poids d’oxygène qui s’y combinent pour former les autres oxydes sont représentés par les nombres simples, , , 2. Ex. :

Manganèse. Oxygène.
1er oxyde de manganèse : 55gr pour 13gr.
oxe de man 16 × .
oxe de man 16 × .
oxe de man 16 × 2.

Le premier est le protoxyde.

Le troisième est le sesquioxyde (sesqui, ).

Le quatrième est le bioxyde.

Le deuxième est appelé oxyde salin.

Autre exemple : Protoxyde de fer.

Oxyde salin ou oxyde magnétique de fer.

Sesquioxyde de fer ou rouille.

II. NOMENCLATURE DES CORPS TERNAIRES

Sont ternaires : certains acides, les bases, les sels obtenus avec les acides ternaires.

Acide. — Le nom d’un acide se forme très simplement en remplaçant le mot anhydride par le mot acide. Ex. :

Anhydride carbonique, acide carbonique.
sulfureux, sulfureux.

Bases. — On nomme les bases oxydes hydratés.

Cependant on dit :

Potasse, pour oxyde de potassium hydraté.
Soude, sodium
Chaux éteinte[1], calcium

Sels. — Le nom du sel dérive de celui de l’acide par le changement de ique en ate, et de eux en ite. Ex. :

Acide sulfurique, sulfate de zinc.
sulfureux, sulfite de sodium.


TABLEAU RÉSUMÉ DE LA NOMENCLATURE PARLÉE
CORPS COMPOSÉS BINAIRES sans oxygène Terminaison ure.
Exceptions. I. Alliages et amalgames.
II. Acides chlorhydrique.
iodhydrique.
sulfhydrique.
avec oxygène Anhydrides. Terminaisons ique.
eux.
Oxydes basiques ou neutres Protoxyde.
Oxyde salin.
Sesquioxyde.
Bioxyde.
TERNAIRES Acides ternaires Le mot acide remplace anhydride.
Bases Oxydes hydratés.
Exceptions Potasse.
Soude.
Chaux éteinte, etc.
Sels ternaires Changement de la terminaison ique de l’acide en ate.
Changement de la terminaison eux de l’acide en ite.
NOMENCLATURE ÉCRITE

22. Nomenclature des corps simples.

On représente chaque corps simple par un symbole. On convient que chaque symbole indique en même temps un poids déterminé du corps, qu’on appelle son poids atomique et qui a été fourni par l’étude des combinaisons. Les symboles et les poids atomiques des principaux corps simples sont :

Hydrogène, H 1gr.0. Zinc, Zn 65gr.0.
Oxygène, O 16gr.0. Aluminium, Al 27gr.0.
Azote, Az 14gr.0. Manganèse, Mn 55gr.0.
Carbone, C 12gr.0. Fer, Fe 56gr.0.
Soufre, S 32gr.0. Nickel, Ni 58gr,5.
Phosphore, P 31gr.0. Plomb, Pb 206gr.0.
Chlore, Cl 35gr,5. Étain, Sn 117gr.0.
Iode, I 127gr.0. Cuivre, Cu 63gr.0.
Silicium, Si 28gr.0. Mercure, Hg 200gr.0.
Potassium, K 39gr.0. Argent, Ag 108gr.0.
Sodium, Na 23gr.0. Or, Au 196gr.0.
Calcium, Ca 40gr.0. Platine, Pt 194gr.0.
Magnésium, Mg 24gr.0.

23. Nomenclature des corps composés.

On les représente par une formule, dans laquelle on fait entrer les symboles des corps simples.

I. CORPS BINAIRES

On commence par écrire le symbole de celui des deux corps simples qu’on énonce le dernier.

Exemples : 1° 1 gramme d’hydrogène (poids atomique de l’hydrogène) se combine à 35gr,5 de chlore (poids atomique du chlore) et produit 36gr,5 d’acide chlorhydrique ; HCl sera la formule de l’acide chlorhydrique, formule qui indique la composition en poids de cet acide.

2° 2 grammes d’hydrogène (deux fois le poids atomique de l’hydrogène) se combinent à 16 grammes d’oxygène (poids atomique de l’oxygène) et produisent 18 grammes d’eau. H2O est la formule de l’eau.

3° 55 grammes de manganèse et 16 grammes d’oxygène produisent 81 grammes de protoxyde de manganèse, MnO.

55 grammes de manganèse et 16gr × d’oxygène produisent 66gr d’oxyde salin de manganèse, MnO, ou, ce qui revient au même, Mn34.

55 grammes de manganèse et 16gr × d’oxygène produisent 79 grammes de sesquioxyde de manganèse, MnO, ou Mn2O3.

55 grammes de manganèse et 16gr × 2 d’oxygène produisent 87 grammes de bioxyde de manganèse, MnO2.

Certaines formules doivent être bien connues :

Eau, H2O.
Anhydride carbonique, CO2.
sulfureux, SO2.
sulfurique, SO3.
azotique, Az2O5.
phosphorique, P2O5.
Acide chlorhydrique, HCl.

II. CORPS TERNAIRES

Acides. — Les formules des acides ternaires s’obtiennent en ajoutant les éléments de l’eau aux formules des anhydrides.

Acide carbonique, CO2, H2O ou CO2H2.
sulfureux, SO2, H2O ou SO3H2.
sulfurique, SO3, H2O ou SO4H2.
azotique, Az2O5, H2O ou Az2O6H2 ou AzO3H.
phosphorique, P2O5, 3H2O ou P2O8H6 ou POH3

Bases. — Pour écrire les formules des bases, nous ajouterons les éléments de l’eau aux formules des oxydes basiques.

Potasse, K2O, H2O ou K2H2O2 ou KOH.
Soude, Na2O, H2O ou Na2H2O2 ou NaOH.
Chaux éteinte, CaO, H2O ou CaO2H2.
Protoxyde de fer hydraté, FeO, H2O ou FeO2H2.

Sels ternaires. — Parmi les métaux que nous rencontrerons dans ce cours, trois : potassium, sodium, argent, sont tels que, dans leurs sels, le poids atomique du métal remplace le poids atomique de l’hydrogène. Ainsi on aura :

Carbonate de potassium, CO3K2O.
Azotate de sodium, AzO3Na.
Phosphate d’argent, PO4Ag3.

Pour la plupart des autres métaux, le poids atomique du métal remplace deux fois le poids atomique de l’hydrogène.

Exemples :

Sulfate de zinc, SO4Zn.

Azotate de zinc ; sa formule dérive de celle de l’acide azotique AzO3H, en prenant (AzO3H)2, ce qui donne (AzO{e|3}})2Zn.

24. Réactions.

On peut traduire une réaction par une égalité. On écrit dans le premier membre les corps qui agissent les uns sur les autres, dans le second, les produits obtenus ; la somme des poids des corps obtenus est égale à la somme des poids des corps employés. Prenons comme exemples les réactions que nous avons rencontrées jusqu’ici :

Combustion de l’hydrogène :

H2 + O = H2O.

Préparation de l’hydrogène :

SO4H2 + Zn = H2 + SO4Zn.
Acide sulfurique. {{{1}}} Sulfate de zinc.

Combustion du charbon dans l’oxygène :

C + O2 = CO2.

Combustion du soufre dans l’oxygène :

S + O2 = SO2.

Combustion du phosphore dans l’oxygène :

P2 + O5 = P2O5.

Combustion du fer dans l’oxygène :

Fe3 + O4 = Fe3O4.

Combustion du magnésium dans l’oxygène :

Mg + O = MgO.

Préparation de l’oxygène :

ClO3K = O3 + KCl.
Chlorate de potassium. {{{1}}} Chlorure de potassium.



  1. On appelle chaux, ou mieux chaux vive, le protoxyde de calcium ; c’est une exception à la nomenclature des corps binaires. Une exception analogue fait appeler magnésie l’oxyde de magnésium.