Œuvres complètes de Béranger/Le Bonheur

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Œuvres complètes de BérangerH. Fournier3 (pp. 39-41).


LE BONHEUR


Le vois-tu bien, là bas, là bas,
Là bas, là bas ? dit l’Espérance.
Bourgeois, manants, rois et prélats
Lui font de loin la révérence. (bis.)
C’est le Bonheur, dit l’Espérance.
Courons, courons ; doublons le pas,
Pour le trouver là bas, là bas,
Là bas, là bas.

Le vois-tu bien, là bas, là bas,
Là bas, là bas, sous la verdure ?
Il croit à d’éternels appas,
Même à l’amour qui toujours dure.
Qu’on est heureux sous la verdure !
Courons, courons ; doublons le pas,
Pour le trouver là bas, là bas,
Là bas, là bas.

Le vois-tu bien, là bas, là bas,
Là bas, là bas, à la campagne ?
D’enfants et de grains, Dieu ! quel tas !
Quels gros baisers à sa compagne !

Qu’on est heureux à la campagne !
Courons, courons ; doublons le pas,
Pour le trouver là bas, là bas,
Là bas, là bas.

Le vois-tu bien, là bas, là bas,
Là bas, là bas, dans une banque ?
S’il est un plaisir qu’il n’ait pas,
C’est qu’au marché ce plaisir manque.
Qu’on est heureux dans une banque !
Courons, courons ; doublons le pas,
Pour le trouver là bas, là bas,
Là bas, là bas.

Le vois-tu bien, là bas, là bas,
Là bas, là bas, dans une armée ?
Il mesure au bruit des combats
Tout le bruit de sa renommée.
Qu’on est heureux dans une armée !
Courons, courons ; doublons le pas,
Pour le trouver là bas, là bas,
Là bas, là bas.

Le vois-tu bien, là bas, là bas,
Là bas, là bas, sur un navire ?
L’arc-en-ciel brille dans ses mâts ;
Toutes les mers vont lui sourire.
Qu’on est heureux sur un navire !
Courons, courons ; doublons le pas,
Pour le trouver là bas, là bas,
Là bas, là bas.


Le vois-tu bien, là bas, là bas,
Là bas, là bas, c’est en Asie ?
Roi, pour sceptre il porte un damas
Dont il use à sa fantaisie.
Qu’on est heureux dans cette Asie !
Courons, courons ; doublons le pas,
Pour le trouver là bas, là bas,
Là bas, là bas.

Le vois-tu bien, là bas, là bas,
Là bas, là bas, en Amérique ?
Sous un arbre il met habit bas
Pour présider sa république.
Qu’on est heureux en Amérique !
Courons, courons ; doublons le pas,
Pour le trouver là bas, là bas,
Là bas, là bas.

Le vois-tu bien, là bas, là bas,
Là bas, là bas, dans ces nuages ?
Ah ! dit l’homme enfin vieux et las,
C’est trop d’inutiles voyages.
Enfants, courez vers ces nuages.
Courez, courez ; doublez le pas,
Pour le trouver là bas, là bas,
Là bas, là bas.