Le Chevalier à boire

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Plon, imprimeur-éditeur (pp. 229-231).


LE CHEVALIER A BOIRE.


Il faut dire à plein gosier
L’histoire du chevalier
À boire !
Qui fut fameux dans son temps,

À boire !
Et vécut jusqu’à cent ans.
À boire !

Ses fermes et ses troupeaux
Étaient des brocs et des pots
À boire !
Et son antique château
À boire !
Était le cul d’un tonneau.
À boire !

Il conquit tous les coteaux
De Dijon jusqu’à Bordeaux ;
À boire !
Ses ennemis défoncés
À boire !
Dans sa cave étaient placés.
À boire !

Comme il était généreux,
Il eut des amis nombreux :
À boire !
Il ne fit que des ingrats,
À boire !
Mais le vin ne trahit pas.
À boire !

Un jour, le bon chevalier
Manqua de se marier ;
À boire !
L’amour lui dura deux jours,
À boire !

Mais la soif resta toujours.
À boire !

Il périt par le poison :
Un ami de la maison
À boire !
Versa de l’eau dans son vin ;
À boire !
Il creva le lendemain.
À boire !

Au-dessus de son tombeau,
L’on plaça cet écriteau :
À boire !
Bons voyageurs qui passez,
À boire !
Sur cette pierre versez
À boire !