Le Chien qui lâche sa proie pour l’ombre

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Claude Barbin & Denys Thierry (pp. 214-215).


XVII.

Le Chien qui lâche ſa proye pour l’ombre.



CHacun ſe trompe icy-bas.

On void courir aprés l’ombre
Tant de fous, qu’on n’en ſçait pas
La pluſpart du temps le nombre.

Au Chien dont parle Eſope il faut les renvoyer.
Ce Chien, voyant ſa proye en l’eau repreſentée,
La quitta pour l’image, & penſa ſe noyer ;
La riviere devint tout d’un coup agitée.
A toute peine il regagna les bords,
Et n’eut ny l’ombre ny le corps.