75%.png

Le Cimetière de Loyasse/Catholiques II

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Deuxième Division

Elle comprend toutes les Sépultures particulières indiquées sur le plan ligne C, depuis le N. 70, jusqu'au N. 92.

L‘emplacement que nous désignons sous le N. 70 contient une tombe, et plusieurs croix qui portent les inscriptions suivantes :

FAMILLE JOSEPH FICHET.

Ci-gît Anna Ferriol, épouse de Joseph Fichet, négociant, décédée le 15 avril 1830, âgée de 24 ans.

Ci-gît Suzanne-Élisabeth-Céline Fichet, née le 1er août 1825, décédée le 30 novembre 1825.

Ci-gît Jeanne Dubié, épouse de M. Belluze, décédée le 3 août 1826, âgée de 22 ans.

Ci-gît Léonard Fichet, né à Lyon le 12 mai 1759, décédé le 12 octobre 1820.

Ci-gît Marie Bidreman, épouse de Léonard Fichet, décédée le 9 mars 1830, âgée de 63 ans. Ci-gît V. Fichet née Berthier, décédée le 24 mai 1810, âgée de 77 ans.
Jeanne Tavernier, le 8 novembre 1814. 17 ans.
Veuve Mestrallet née Fichet, le 30 juin 1818. 46 ans.
Pierre Fichet, le 17 avril 1822. 26 ans.
Jeanne Finet, le 16 avril 1823. 32 ans.
Marie Tavernier née Fichet, 22 janvier 1823. 57 ans.
Marie Pichet née Mestrallet, 21 avril 1825. 61 ans.
Maria Robert, 16 mars 1833. 19 ans.

****

L’oratoire gothique, dont nous donnons le dessin planche 1re, est placé N. 71. On ne voit sur ce monument que les deux inscriptions latines qui suivent :

MUNDUS TRANSIT, VERITAS DEI MANET.
SCIO QUOD REDEMPTOR MEUS VIVIT.

****

Une croix monumentale s’élève au milieu de l’espace N. 72. Les inscriptions que nous donnons ci-dessous sont gravées sur le dé de son piédestal :

SPES UNICA
Ici repose la famille d’Antoine Jaricot.
Pie Jesu, Domine, dona eis requiem.

Jeanne-Marie Lattier, épouse d’Antoine Jaricot, décédée le 26 novembre 1814, âgée de 51 ans.

Elle s’oubliait elle-même pour ne s’occuper que de Dieu, de sa famille et des pauvres.

Paul-Narcisse Jaricot, né à Soucieux-en-Jarest le 30 octobre 1793, décédé le 10 octobre 1813.

Il était bon et droit de cœur, et il avait la crainte de Dieu.

Jeanne-Marie-Julie Germain, épouse de Paul Jaricot, née à Lacenas le 25 avril 1795, décédée à Tassin le 29 juin 1816, âgée de 21 ans.

C’était un fruit mûr pour le ciel, que Dieu s’est hâté de cueillir.

****

Une tombe placée dans l’enceinte N. 73 porte cette inscription :

Ici repose M. Charles-Henri Duliron de Montivers, né à Annonay (Ardèche) le 9 juillet 1798, décédé à Lyon le 16 juin 1830.
Ici repose Me Élisabeth Lacroix-de-Laval, sa veuve, née à Tournus (Saône-et-Loire) 4 mars 1801, décédée à Lyon le 20 septembre 1832.

La mort de l’un des époux les sépara un moment, la tombe les réunit bientôt.

****

La sépulture N. 74 est fermée par une grille de fer. On y lit l’inscription qui suit :

JEAN VINCENT REY DOCTEUR.
1830.
****

Nous donnons, planche 1re, le dessin du monument élevé dans l’enceinte N. 75. On le doit à MM. Legendre-Hérald, sculpteur, et Chenavard, architecte. Il fait honneur aux talens bien connus de ces artistes. L’inscription qui suit est gravée sur ce monument :

D. O. M.

A la mémoire d’Adélaïde Monnier née Grillet, décédée le 3 mars 1827 à l’âge de 43 ans.

J. L. Monnier, son triste époux, a élevé ce monument à son épouse chérie, et le destine pour lui et pour sa famille.

****

Cet emplacement (N . 76) est occupé par un monument à peu près semblable à celui de la famille Lupin, dont nous donnons le dessin pl. 2 ; voici les inscriptions qui y sont gravées :

TOMBEAU DE LA FAMILLE DUPRÉ.

A la mémoire de Pierre Dupré et de Genette Saunier, son épouse.

Ce monument a été érigé par leurs enfans et gendres, Pierre Dupré, François Dupré, Jean-Baptiste Milland, Pierre Decurel, veuve Clerc née Dupré, et Michel Casati.

Ici repose M. Pierre Dupré né le 19 février 1750, décédé le 11 septembre 1829.

Ici repose dame Genette Saunier, veuve de M. Pierre Dupré, née le 22 mars 1760, décédée le 8 janvier 1830.

****

Plusieurs tombes, placées dans l’espace N. 77, portent les inscriptions suivantes :

Ci-gît Antoine Valuy, époux de demoiselle J. F . Vallelion, décédé le 9 octobre 1823, âgé de 28 ans.

Bon fils, bon époux, bon frère, ami sincère, il laisse des regrets qui ne sont adoucis que par l’espérance de le revoir dans la bienheureuse éternité.

A ses côtés repose son fils Denis-Marie-Antoine Valuy, décédé le 17 août 1824, âgé de 8 mois.

Ci-gît Pierre Valuy décédé le 22 avril 1829, âgé de 33 ans.

Parent, ami regretté, ses cendres reposent près d’un frère chéri.

ICI REPOSENT
Dans l’espérance de la bienheureuse éternité,

Jeanne-Marie Vermare femme Vallelion, décédée le 20 Septembre 1809, âgée de 30 ans.

Modèle de douceur et de bonté, de résignation et de courage, elle fut toute entière à Dieu et à ses devoirs ; sa mémoire vivra toujours dans le cœur de son époux, de son enfant et de tous ceux qui lui furent unis.

Claude-Benoît Vallelion, son beau-père, décédé le 21 mai 1809, âgé de 78 ans.

Ses enfans viendront souvent sur sa tombe se rappeler leurs devoirs en se rappelant ses vertus.

Ici repose la dépouille mortelle de F. Bonneaud, natif de Lyon, décédé le 5 mars 1822, âgé de 64 ans ; et de Marie-Aimée Brietton son épouse, née à Lyon, décédée le 26 mars 1824, âgée de 62 ans.

****

La chapelle sépulcrale, dont nous donnons le dessin pl. 2, est placée N. 78. Elle est parfaitement dans le style des tombeaux. Ce monument est l’ouvrage de M. Prost, sculpteur, à qui l'on doit une grande partie de ceux qui décorent le cimetière. L’intérieur est orné d’incrustations de marbre, où sont gravées les inscriptions que nous transcrivons ici :

DEUS DEDIT, DEUS ABSTULIT, SIT NOMEN DOMINI BENEDICTUM.

Dans l’espérance d’arriver au bonheur éternel, ici viendront se réunir et se reposer les enfans et les petits-fils d’Antoine Lupin. Ils s’aimèrent pendant cette courte vie, et la mort même ne les a point séparés.

En attendant la résurrection glorieuse, ci-gît Antoine Lupin, négociant de Lyon, décédé le 11 décembre 1819 , âgé de 62 ans. Sa famille désolée a fait élever ce monument, témoignage de sa douleur.

Beati qui in Domino moriuntur.

Ici repose Victorine-Thérèse Lupin âgée de 18 ans, décédée le 21 janvier 1815.

Sa mort prématurée a plongé sa famille dans la tristesse et la rend inconsolable de la perte de cette intéressante personne, chérie et aimée, dont les bonnes qualités donnaient les plus belles espérances.

Silence ! ici dort pour un instant une mère de famille qui fut laborieuse et sage, la consolation de son époux, et la joie de ses enfans.

Marie Bonnefoi veuve Lupin, cessa de vivre le 6 décembre 1823 âgée de 61 ans.

Les siens lui ont consacré ce témoignage de leur piété et de leurs regrets.

Sicut aquila provocans ad volandum filios suos, et super eos volitans.

Les deux enceintes que nous désignons par le N. 79 appartiennent, l’une à la famille Dutillieu, et l’autre à la famille Mulatier. Voici les inscriptions qui sont gravées sur les monumens qui existent dans chacune de ces sépultures :

TOMBEAU DE LA FAMILLE DUTILLIEU.

Ci-gît M. Gabriel Dutillieu, fabricant, chevalier de la Légion-d’Honneur, ancien juge au tribunal de commerce, membre du comce et du conservatoire des arts et métiers. U. U. décédé le 7 novembre 1828, âgé de 72 ans.

Catherine-Émilie Dutillieu, née le 14 mars 1804 et décédée le 16 octobre 1821.

*
SÉPULTURE DE LA FAMILLE MULATIER.
ICI REPOSENT :

Fleurie Ramier, veuve de Benoît Mulatier, rentière, née à Lyon le 28 mai 1755, décédée le 22 novembre 1831.

Philippe Mulatier, né à Lyon le 13 décembre 1776, décédé le 28 décembre 1828.

****

Nous désignons, sous le N. 80, les quatre sépultures suivantes, et nous donnons, dans leur ordre, les inscriptions qui existent dans trois de ces sépultures :

Ici repose Mlle Louise-Fleurie Chazal, âgée de 18 ans, décédée le 5 avril 1827.

D'une enfant, d’une sœur nous déplorons la perte,
A toutes les douleurs notre âme s’est ouverte ;
Comme une tendre fleur elle a fini ses jours :
Ses parens, ses amis la pleureront toujours.
Bonne sœur, bonne amie, aimable et douce fille,
Des cieux elle priera pour toute sa famille.

*

Hommage de respect et de reconnaissance à l’auteur de nos jours ; que Dieu la récompense !

Ci-gît Me Julie-Nicole George, née à Gènes, Italie, veuve de Gabriel-Fleuri Bied-Charreton, décédée le 7 mai 1829, âgée de 75 ans.

*
SÉPULTURE DE LA FAMILLE BURTIN.

Mte Burtin née Burel, née à Lyon, décédée le 28 décembre 1830, âgée de 39 ans.

****

Dans l’espace N. 81 il existe un monument surmonté d’une croix, sur lequel nous avons pris les inscriptions suivantes : *

Juncto Joannes jacet sepulcro :
Velox ingenio, decore felix.

  • Il nous a été impossible de pouvoir lire une autre inscription latine, qui a été aussi gravée sur une des faces de ce monument. La pierre, endommagée sans doute par les gelées, ne présente plus que quelques lettres.

Proh dolor , amici plangite , ululate patentes.
Hic jacet Joannes-Baptista-Michaël de Charpin de Feugerolles, claro genere natus, egregiè vicibus rerum fungens, anno ælatis 22 prœmaturœ, novembris die 2, 1811, suprema obiit.
Da lacrymas tumulo, qui legis ista meo.

****

Au milieu de l‘enceinte N. 82 s’élève un monument sur lequel on lit :

Ci-gît Jean-Antoine Berna de Francfort-sur-le-Mein, décédé à Lyon le 1er mai 1819 à l’âge de 72 ans.

Ci-gît Jean-Charles Berna de Mayence, décédé à Lyon le 27 mai 1832, à l'âge de 53 ans.

Ci-gît Caroline Sabran de Lyon décédée le 11 août 1825, âgée de 25 jours.

****

Dans l’emplacement N. 83 une croix de fer porte cette inscription :

Ici repose François-Jean Nalès, négociant de Lyon, décédé en cette ville le 18 novembre 1832, à l’âge de 54 ans.

Il emporte les regrets de sa veuve, de ses enfans, de sa famille, de ses amis et de tous ceux qui le connaissaient assez pour apprécier ses vertus.

****

Les deux enceintes suivantes sont désignées sous le N. 84. La seconde ne porte aucune inscription ; dans la première on lit les suivantes :

ICI REPOSENT :

Hélène-Alexis Nalet, épouse de Grt-François Rollin, négociant, décédée le 7 février 1833, âgée de 26 ans.

Bonne et vertueuse épouse, tendre mère et bien sincère amie, veuille transmettre à notre fille bien-aimée les douces vertus ; obtiens pour elle et son malheureux père, la bénédiction céleste.

Denis-Eugène Rollin, âgé d’un an.

Antonia Rollin, âgée d’un an.

Clémence Rollin, âgée de trois jours.

Ils sont au Ciel avec leur mère.

Ici repose Marie-Antoinette Nalet, épouse de Pierre Peronneau, négociant, décédée le 24 mai 1832, âgée de 30 ans.

Elle fut aussi bonne épouse qu’excellente mère, son mari et ses enfans vénèrent sa mémoire et n’oublieront jamais la perte trop sensible qu’ils ont faite.

****

Les trois sépultures suivantes sont comprises sous le N. 85. Sur la seconde s'élève un monument qui ne porte aucune inscription ; la troisième ne contient ni monument ni tombe ; voici les inscriptions qui existent sur des tombes placées dans la première :

TOMBEAU DE LA FAMILLE COCQ.

A la mémoire du meilleur des pères, et de la plus tendre des mères. Ci-gît Henri Cocq, né à Herstrof (Meurthe), décédé le 5 août 1827, âgé de 61 ans.

Ci-gît Claudine Bonjour, veuve de Henri Cocq, née à Lyon, décédée le 3 février 1831 , âgée de 60 ans.

Jean-François Monet, fils de M. Antoine Monet, et de Jeanne-Constance Cocq, décédé le 18 août 1830, âgé de 16 mois.

****

Un monument qui existe dans l’enceinte N. 86 porte les inscriptions qui suivent :

TOMBEAU DE LA FAMILLE LATOUR.

A la mémoire de Marie Flichet, épouse de M. Latour, rentier, née à Lyon en 1768, et décédée le 8 septembre 1830.

Bonne épouse et la plus tendre des mères, enlevée à sa famille dont elle faisait la félicité, son souvenir plonge dans la plus vive douleur, son époux et sa fille qui sont inconsolables.
La terre lui sera légère.......

****

Une grille de fer entoure la sépulture N. 87. Un monument, en marbre blanc, qui y est placé, porte cette inscription :

A la plus tendre, à la meilleure, à la plus regrettée de toutes les mères ! ! Marie Mallié née Plinguet.

****

Des croix de fer, qui existent sur l’espace N. 88, apprennent que les corps des personnes ci-après désignées reposent dans cette sépulture :

Antoinette Gerbon, veuve Tabourin, décédée à 62 ans, en 1830.

Mariette Millau, décédée le 5 février 1833, âgée de 18 ans.

Claire-Jeanne Rabit, Ve Garnier, décédée en 1825.

Jeanne Goujon, femme Bigot, décédée à l’âge de 26 ans.

****

Nous désignons par le N. 89 les trois enceintes qui suivent, et nous donnons, dans leur ordre, les inscriptions qui existent dans chacune :

TOMBEAU DE LA FAMILLE DE M. RAMBAUD-CARRAND.

Ici repose, avec trois de ses enfans, Jacques Loliére, décédé le 13 décembre 1827, âgé de 53 ans.

Bon époux, bon père, bon ami, des larmes amères arroseront longtemps sa tombe.

*
CAVEAU DE LA FAMILLE D'ALEXIS REVOL.
Qui les a connus les a pleurés.
L’amitié les a réunis pour toujours le 15 juin 1824.

Ici repose dame Me Berruyer, veuve d'Alexis Revol, faïencier, décédée le 6 février 1813, âgée de 60 ans.

Mère tendre, chérie de ses enfans inconsolables, regrettée de tous ceux qui l’ont connue, elle consacra sa vie au bonheur de sa famille.
TOMBEAU DE LA FAMILLE GERMAIN STEMANN.

Ici repose François-Antoine Germain, âgé de 38 ans, né à Lacenas, décédé le 6 novembre 1829.

Dans cette même enceinte repose le corps de Mad. Ve Stemann, décédée le 27 juin 1833, à l’âge de 100 ans et six mois.

****

Nous donnons, pl. 3, la face principale du monument qui existe sur l’emplacement N. 90.

L’intérieur de ce monument porte les inscriptions suivantes :

A LA MÉMOIRE DE PHILIBERT DONAT.
HIC STANT EXPECTANTES RESURECTIONEM :

Philibert Donat, négociant, mort le 20 juin 1824, âgé de 42 ans.

Ennemond Donat, fils de Philibert, mort le 26 octobre 1825, âgé de 12 ans.

Claudine Donat, morte le 24 novembre 1811, âgée de 5 ans et 6 mois.

Ennemond Donat, mort le 20 février 1822, âgé de 82 ans.

****

Une croix de fer, placée N. 91, porte cette inscription :

Antoine Chirat décédé le 3 août 1831, âgé de 74 ans.

****

Les trois sépultures indiquées par le N. 92, terminent cette ligne. Voici, dans leur ordre, les inscriptions placées dans ces sépultures :

Ci-gît Claude-Léonard Gay, écuyer, et ancien agent de change à Lyon, né le 22 novembre à Lyon 1754, décédé le 30 décembre 1832.

*

Ci-gît Jeanne Philippe, dite Motel, née à Lyon, épouse de Jean Buchaille, marchand boucher, décédée le 17 mars 1817, âgée de 56 ans.

Marie Clavel, née à Lyon, épouse de François Orcel, docteur médecin, décédée le 3 décembre 1832, âgée de 33 ans.

*

Ci-gît J. L. Daussigny, épouse d’Antoine Riboud, décédée à Marseille le 26 avril 1833, âgée de 44 ans.


Pierre Beuf - 1834 - Le cimetière de Loyasse (page 87 crop) coupe.jpg