100%.png

Le Coran (Traduction de Savary)/109

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Traduction de Claude-Étienne Savary.
LE CORAN,

traduit de l’arabe, accompagné de notes, précédé d’un abrégé de la vie de Mahomet, tiré des écrivains orientaux les plus estimés.

Seconde partie.
Réédition de 1821 (première édition en 1782).

Publié à Paris et Amsterdam par G. Dufour, Libraire.
◄  Chapitre CVIII Sourate 109 Chapitre CX  ►


CHAPITRE CIX.
Les Infidèles.
donné à La Mecque, composé de 6 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Dis : O infidèle [1] !

2Je n’adorerai point vos simulacres.

3Vous n’adorez point mon Dieu.

4J’abhorre votre culte.

5Ma religion n’est point la vôtre.

6Vous avez votre croyance et moi la mienne.


  1. Mahomet répondit par ce chapitre aux idolâtres qui lui dirent : Adore nos dieux pendant un an, et nous adorerons ton Dieu pendant un an. Gelaleddin. Ce chapitre est un de ceux que les Mahométans rétètent tous les jours en forme de prière.