Le Devisement du monde (français moderne)/Livre 1/Chapitre 27

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Livre 1 - Chapitre 26 Le Devisement du Monde Livre 1 - Chapitre 28


XXVII
Du royaume de Trimochaim et de l’arbre du soleil, appelé par les Latins « l’arbre sec ».


Ayant laissé derrière soi la ville de Cobinam, on rencontre un autre désert très aride et qui, à huit journées de longueur, n’a ni arbres ni fruits ; le peu d’eau qu’il y a est très amère, en sorte que les juments même n’en peuvent pas boire. Il faut que les voyageurs en portent d’autre avec eux, s’ils ne veulent pas périr de soif. Après avoir passé ce désert on entre dans le royaume de Timochaim, où il y a beaucoup de villes et de châteaux. Ce royaume est borné au septentrion par la Perse. Il croît dans la plaine de ce royaume un grand arbre appelé l’arbre du soleil, et par les Latins l’arbre sec[1]. Il est fort gros, ses feuilles sont blanches d’un côté et vertes de l’autre ; il porte des fruits faits en manière de châtaigne, mais vides et de couleur de buis. Cette campagne s’étend plusieurs milles sans que l’on y trouve un seul arbre. Les gens du pays disent qu’Alexandre le Grand combattit Darius en cette plaine. Toute la terre habitée du royaume de Timochaim est fertile et abondante en plusieurs choses, le climat en est bon, l’air y est tempéré, les hommes y sont beaux, et les femmes encore plus belles ; mais ils sont tous mahométans.


  1. De grandes discussions se sont engagées à propos de cet arbre, qui pour les uns serait tout simplement le platane, tandis que d’autres veulent y voir un exemplaire unique d’une essence qu’on ne définit pas clairement. Ceux-là, au lieu d’arbre du soleil, disent arbre seul (sol dans le vieux texte) ou isolé.


Livre 1 - Chapitre 26 Le Devisement du Monde Livre 1 - Chapitre 28