éléments Wikidata

Livre:Marco Polo et al. - Deux voyages en Asie au XIIIe siècle, 1888.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marco Polo et al. - Deux voyages en Asie au XIIIe siècle, 1888.djvu

Pages

TABLE DES MATIÈRES

VOYAGE DE GUILLAUME DE RUBRUQUIS
I. — Notre départ de Constantinople, et notre arrivée à Soldaïa, première ville des Tartares. 
 23
II. — De la demeure des Tartares. 
 28
III. — De leurs lits, de leurs idoles et cérémonies avant de boire. 
 30
IV. — De leur boisson et de quelle manière ils invitent et excitent les autres à boire. 
 31
V. — De leur nourriture et manière de manger. 
 32
VI. — Comme ils font leur boisson de koumis. 
 33
VII. — Des animaux dont ils se nourrissent, de leurs habillements et de leurs chasses. 
 35
VIII. — De la façon dont les hommes se rasent et des ornements des femmes. 
 37
IX. — Des ouvrages des femmes et de leurs mariages. 
 38
X. — De leur justice, jugements, de leurs mort et sépultures. 
 40
XI. — De notre entrée sur les terres des Tartares. 
 42
XII. — De la cour de Scacatay ; difficulté que les chrétiens font de boire du koumis. 
 44
XIII. — Comme les Alains vinrent devers nous la veille de la Pentecôte. 
 46
XIV. — D’un Sarrasin qui disait se vouloir faire baptiser et de certains hommes qui semblent être lépreux. 
 47
XV. — Des souffrances et incommodités que les nôtres endurèrent en ce voyage et de la sépulture des Comans. 
 49
XVI. — Du pays où était Sartach et des peuples qui lui obéissent 
 52
XVII. — De la cour de Sartach et de sa magnificence 
 53
XVIII. — Comment nous reçûmes commandement d’aller trouver Baatu, père de Sartach 
 57
XIX. — L’honneur que Sartach, Mangu-Khan et Ken-Khan font aux chrétiens ; l’origine de Cingis et des Tartares 
 59
XX. — De Sartach, des Russiens, Hongrois et Alains et de la mer Caspienne 
 61
XXI. — De la cour de Baatu et comment il nous reçut 
 63
XXII. — De notre voyage à la cour de Mangu-Khan 
 67
XXIII. — Du fleuve Jagag et de divers pays et nations de ce côté-là 
 70
XXIV. — De la faim, de la soif et des autres misères que nous souffrîmes en ce voyage 
 71
XXV. — De la mort de Ban et de l’habitation des Allemands en ces pays-là 
 73
XXVI. — Du mélange des nestoriens, sarrasins et idolâtres 
 75
XXVII. — De leurs temples et idoles et comment ils se comportent au service de leurs dieux 
 76
XXVIII. — Des diverses nations de ces endroits-là, et de ceux qui avaient la coutume de manger leur père et leur mère 
 78
XXIX. — De ce qui nous arriva en allant au pays des Naymans 
 81
XXX. — Du pays des Naymans ; de la mort de Ken-Khan, de sa femme et de son fils aîné 
 82
XXXI. — De notre arrivée à la cour de Mangu-Khan 
 84
XXXII. — D’une chapelle chrétienne, et de la rencontre d’un faux moine nestorien nommé Sergius 
 86
XXXIII. — Description du lieu de l’audience et ce qui s’y passa 
 90
XXXIV. — D’une femme de Lorraine et d’un orfèvre parisien, que nous trouvâmes en ce pays-là 
 94
XXXV. — De Théodolus, clerc d’Acre, et autres 
 96
XXXVI. — De la fête de Mangu-Khan, et comment sa principale femme et son fils aîné se trouvèrent aux cérémonies des nestoriens 
 98
XXXVII. — Du jeûne des nestoriens, d’une procession que nous fîmes au palais de Mangu et de plusieurs visites 
 102
XXXVIII. — Comment la dame Cotta fut guérie par le faux moine Sergius 
 104
XXXIX. — Description des pays qui sont aux environs de la cour du Khan ; des mœurs, monnaies et écriture 
 107
XL. — Du second jeûne des peuples d’Orient en carême 
 110
XLI. — De l’ouvrage de Guillaume l’orfèvre, et du palais du Khan à Caracorum 
 112
XLII. — Célébration de la fête de Pâques 
 116
XLIII. — De la maladie de Guillaume l’orfèvre, et du prêtre Jonas 
 117
XLIV. — Description de la ville de Caracorum, et comment Mangu-Khan envoya ses frères contre diverses nations 
 119
XLV. — Comment ils furent examinés plusieurs fois, et de leurs conférences et disputes avec les idolâtres 
 123
XLVI. — Comme ils furent appelés devant le Khan à la Pentecôte ; de la profession de foi des Tartares, et comme il fut parlé de leur retour 
 126
XLVII. — Des sorciers et devins qui sont parmi les Tartares 
 130
XLVIII. — D’une grande fête, et des lettres que le Khan envoya au roi de France saint Louis 
 135
XLIX. — Comme ils partirent de Caracorum pour aller vers Baatu, et de là à la ville de Saray 
 140


VOYAGE DE MARCO POLO
LIVRE PREMIER
I. — Comment Nicolas et Marco Polo s’en allèrent en Orient 
 147
II. — Comment ils allèrent à la cour du grand roi des Tartares 
 148
III. — Avec quelle bonté ils furent reçus du Grand Khan 
 149
IV. — Ils sont envoyés au pontife de Rome par le Grand Khan 
 150
V. — Ils attendent l’élection d’un nouveau pontife 
 151
VI. — Ils retournent vers le roi des Tartares 
 152
VII. — Comment les Vénitiens sont reçus par l’empereur des Tartares 
 153
VIII. — Comment Marco Polo, se rendit agréable au Grand Khan 
 153
IX. — Après plusieurs années passées à la cour du Grand Khan, ils obtiennent de retourner à Venise 
 154
X. — Leur retour à Venise 
 155
XI. — De l’Arménie Mineure 
 156
XII. — De la province de Turquie 
 157
XIII. — De l’Arménie Majeure 
 157
XIV. — De la province de Géorgie 
 158
XV. — Du royaume de Mosul 
 159
XVI. — De la ville de Baldachi 
 160
XVII. — De la ville de Taurisium 
 161
XVIII. — De quelle manière une certaine montagne fut transportée hors de sa place 
 161
XIX. — Du pays des Perses 
 162
XX. — De la ville de Jasdi 
 163
XXI. — De la ville de Kerman 
 163
XXII. — De la ville de Camandu et du pays de Reobarie 
 164
XXIII. — De la ville de Cormos 
 165
XXIV. — Du pays qui est entre les villes de Cormos et de Kerman 
 167
XXV. — Du pays qui est entre Kerman et la ville de Cobinam 
 168
XXVI. — De la ville de Cobinam 
 168
XXVII. — Du royaume de Trimochaim et de l’arbre du soleil, appelé par les Latins « l’arbre sec » 
 169
XXVIII. — D’un certain fameux tyran et de ses affaires 
 170
XXIX. — Comment le susdit tyran fut tué 
 172
XXX. — De la ville de Chebourkan 
 172
XXXI. — De la ville de Balac 
 173
XXXII. — Du royaume de Taican 
 173
XXXIII. — De la ville de Cassem 
 174
XXXIV. — De la province de Balascia 
 175
XXXV. — De la province de Bascia 
 176
XXXVI. — De la province de Chesimur 
 176
XXXVII. — De la province de Vocam et de ses hautes montagnes 
 177
XXXVIII. — De la province de Cassar 
 178
XXXIX. — De la ville de Samarcham 
 179
XL. — De la province de Yarchan 
 180
XLI. — De la province de Cotam 
 180
XLII. — De la province de Peim 
 181
XLIII. — De la province de Ciartiam 
 181
XLIV. — De la ville de Lop et d’un fort grand désert 
 182
XLV. — De la ville de Sachion et de la coutume qu’on observe de brûler les corps morts 
 183
XLVI. — De la province de Camul 
 185
XLVII. — De la province Chinchinthalas 
 186
XLVIII. — De la province de Suchur 
 187
XLIX. — De la ville de Campition 
 187
L. — De la ville d’Ezina et d’un autre grand désert 
 188
LI. — De la ville de Caracorum et de l’origine de la puissance des Tartares 
 189
LII. — Les Tartares élisent un roi d’entre eux, lequel fait la guerre au roi Uncham 
 190
LIII. — Le roi Uncham est vaincu par les Tartares 
 191
LIV. — Suite des rois tartares et de leur sépulture sur la montagne d’Altaï 
 192
LV. — Des mœurs et coutumes les plus générales des Tartares 
 193
LVI. — Des armes et des vêtements des Tartares 
 194
LVII. — Du manger des Tartares 
 194
LVIII. — De l’idolâtrie et des erreurs des Tartares 
 195
LIX. — De la valeur et de l’industrie des Tartares 
 196
LX. — De la justice et des jugements des Tartares 
 196
LXI. — Des campagnes de Bargu et des îles qui sont à l’extrémité du septemtrion 
 197
LXII. — Du pays d’Erigimul et de la ville de Singui 
 198
LXIII. — De la province d’Egrigaia 
 199
LXIV. — De la province de Tenduch, de Gog et Magog, et de la ville des Cianiganiens 
 200
LXV. — De la ville de Ciandu et de son bois, et de quelques fêtes des Tartares 
 201
LXVI. — De quelques moines idolâtres 
 204


LIVRE II
I. — De la puissance et de la magnificence de Koubilaï, très grand roi des Tartares 
 205
II. — De quelle manière le roi Koubilaï a souffert la rébellion de son oncle Naiam 
 206
III. — De quelle manière Koubilaï se précautionna contre ses ennemis 
 206
IV. — De quelle manière Koubilaï vainquit Naiam 
 207
V. — De quelle manière mourut Naiam 
 208
VI. — Koubilaï impose silence aux juifs et aux mahométans 
 209
VII. — De quelle manière le Grand Khan récompensa ses soldats 
 210
VIII. — Portrait du roi Koubilaï, de ses femmes et de ses fils 
 211
IX. — De son palais dans la ville de Cambalu, et de sa belle situation 
 212
X. — Description de la ville de Cambalu 
 214
XI. — Des faubourgs et des marchands de la ville de Cambalu 
 215
XII. — Le Grand Khan a une fort nombreuse garde 
 215
XIII. — Du magnifique appareil de ses festins 
 216
XIV. — Comment on célèbre le jour de la naissance du roi 
 217
XV. — Du premier jour de l’an, jour solennel parmi les Tartares 
 218
XVI. — Des bêtes sauvages que l’on envoie de tous côtés au Grand Khan 
 220
XVII. — De quelle manière le Grand Khan fait prendre les bêtes sauvages à l’aide des bêtes apprivoisées 
 220
XVIII. — De l’ordre observé quand le Grand Khan va à la chasse 
 221
XIX. — De la chasse aux oiseaux par le Grand Khan 
 222
XX. — Des tentes magnifiques du Grand Khan 
 223
XXI. — De la monnaie du Grand Khan 
 225
XXII. — Des douze gouverneurs des provinces et de leur office 
 226
XXIII. — Des courriers et des messagers du Grand Khan, et des maisons qui leur sont destinées sur les routes 
 227
XXIV. — De la prévoyance de l’empereur pour les cas de cherté des vivres 
 228
XXV. — De quelle boisson on use dans la province de Cathay, à la place du vin 
 229
XXVI. — Des pierres qui brûlent comme le bois 
 229
XXVII. — De la rivière de Pulisachniz et de son pont magnifique 
 230
XXVIII. — Des lieux au delà de la rivière de Pulisachniz 
 231
XXIX. — Du royaume de Tainfu 
 231
XXX. — Du château de Chincui, et de son roi pris par son ennemi 
 232
XXXI. — De la grande rivière appelée Caromoran, et du pays voisin 
 233
XXXII. — De la ville de Quenquinafu 
 234
XXXIII. — De la province de Chunchi 
 234
XXXIV. — De la ville d’Achalechmangi 
 235
XXXV. — De la province de Sindinfu 
 235
XXXVI. — De la province de Tebeth 
 236
XXXVII. — D’un autre pays de Tebeth 
 237
XXXVIII. — De la province de Gaindu 
 238
XXXIX. — De la province de Caraiam 
 239
XL. — D’un pays situé dans la province de Caraiam, où il y a de très grands serpents 
 240
XLI. — De la province d’Arciadam 
 242
XLII. — Du grand combat entre les Tartares et le roi de Mien 
 244
XLIII. — D’un certain pays sauvage 
 246
XLIV. — De la ville de Mien et du tombeau du roi 
 246
XLV. — De la province de Bangala 
 247
XLVI. — De la province de Cangigu 
 248
XLVII. — De la province d’Amu 
 248
XLVIII. — De la province de Tholoman 
 249
XLIX. — De la province de Gingui 
 249
L. — Des villes de Cacausu, de Canglu et de Ciangli 
 250
LI. — Des villes de Cudinfu et Singuimatu 
 251
LII. — Du grand fleuve Caromoran et des villes Conigangui et Caigui 
 252
LIII. — De la province de Mangi, et de la piété et de la justice du roi 
 253
LIV. — De quelle manière Baian, général de l’armée du Grand Khan, réduit la province de Mangi sous la puissance de son maître 
 254
LV. — De la ville de Conigangui 
 255
LVI. — Des villes de Panchi et de Chain 
 256
LVII. — De la ville de Tingui 
 256
LVIII. — Comment la ville de Sianfu fut prise par machines 
 257
LIX. — De la ville de Singui et d’une grande rivière 
 258
LX. — De la ville de Caigui 
 259
LXI. — De la ville de Cingianfu 
 259
LXII. — De la ville de Cingingui, et du massacre de ses habitants 
 260
LXIII. — De la ville de Singui 
 261
LXIV. — De la noble ville de Quinsai 
 261
LXV. — Des revenus que le Grand Khan tire de la province de Mangi 
 264
LXVI. — De la ville de Tampingui 
 265
LXVII. — Du royaume de Fugui 
 266
LXVIII. — Des villes de Quelinfu 
 267
LXIX. — De la ville de Fugui 
 267
LXX. — Des villes de Zeiton et de Figui 
 268


LIVRE III
I. — Quelles sortes de navires il y a dans l’Inde 
 269
II. — De l’île de Zipangu 
 269
III. — De quelle manière le Grand Khan envoie une armée pour s’emparer de l’île de Zipangu 
 270
IV. — Les vaisseaux des Tartares se brisent et périssent 
 271
V. — De quelle manière les Tartares évitent le danger présent de la mort, et s’en retournent à l’île de Zipangu 
 272
VI. — De quelle manière les Tartares sont chassés à leur tour de la ville qu’ils avaient surprise 
 272
VII. — De l’idolâtrie et de la cruauté des habitants de l’île de Zipangu 
 273
VIII. — De la mer de Cim 
 274
IX. — De la province de Ciamba 
 274
X. — De l’île de Java 
 275
XI. — De la province de Soucat 
 276
XII. — De l’île de Petan 
 276
XIII. — De l’île qui est appelée la petite Java 
 276
XIV. — Du royaume de Ferlech 
 277
XV. — Du royaume de Basman 
 277
XVI. — Du royaume de Samara 
 278
XVII. — Du royaume de Dragoiam 
 279
XVIII. — Du royaume de Lambri 
 280
XIX. — Du royaume de Fansur 
 280
XX. — De l’île de Necuram 
 281
XXI. — De l’île d’Angania 
 281
XXII. — De la grande de Seilam 
 281
XXIII. — Du royaume de Maabar, qui est dans la grande Inde 
 282
XXIV. — Du royaume de Lar et des diverses coutumes du royaume de Lar 
 284
XXV. — De plusieurs différentes coutumes du royaume de Lar 
 286
XXVI. — De quelques autres circonstances de ce pays-là 
 286
XXVII. — De la ville où est enterré le corps de saint Thomas 
 287
XXVIII. — De l’idolâtrie des païens de ce royaume-là 
 288
XXIX. — Du royaume de Mursili, où l’on trouve des diamants 
 288
XXX. — Du royaume de Laë 
 289
XXXI. — Du royaume de Coilum 
 290
XXXII. — De la province de Comar 
 291
XXXIII. — Du royaume d’Eli 
 291
XXXIV. — Du royaume de Melibar 
 292
XXXV. — Du royaume de Gozurath 
 293
XXXVI. — Des royaumes de Tana, de Cambæth, et de quelques autres 
 293
XXXVII. — Des deux îles où les hommes et les femmes vivent séparément 
 294
XXXVIII. — De l’île de Scoira 
 295
XXXIX. — De la grande île de Madaigascar 
 295
XL. — D’un très grand oiseau nommé ruc 
 296
XLI. — De l’île de Zanzibar 
 297
XLII. — De la multitude des îles qui sont dans l’Inde 
 298
XLIII. — De la province d’Abasia 
 298
XLIV. — D’un certain homme qui fut maltraité par ordre du sultan 
 299
XLV. — Quelles sortes de différentes bêtes on trouve dans la province d’Abasia 
 301
XLVI. — De la province d’Aden. 
 301
XLVII. — D’un certain pays habité par les Tartares. 
 304
XLVIII. — D’un autre pays presque inaccessible à cause des boues et des glaces. 
 305
XLIX. — Du pays des Ténèbres. 
 307
L. — De la province de Rutheni. 
 308