Le Devisement du monde (français moderne)/Livre 1/Chapitre 6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Livre 1 - Chapitre 5 Le Devisement du Monde Livre 1 - Chapitre 7


VI
Ils retournent vers le roi des Tartares.


Deux ans après qu’ils furent de retour dans leur patrie, les deux frères, craignant que l’empereur des Tartares ne s’inquiétât d’un si long délai, s’en furent à Acre trouver le légat, menant avec eux Marco Polo, dans le dessein qu’il les accompagnât dans un si long voyage. Le légat leur donna des lettres pour l’empereur des Tartares, dans lesquelles la foi catholique était clairement expliquée ; après quoi nos voyageurs se disposèrent à retourner en Orient ; mais ils n’étaient que fort peu éloignés d’Acre quand le légat reçut des lettres des cardinaux, par lesquelles on lui apprenait qu’il avait été élevé au souverain pontificat[1]. Sur quoi il fit courir après nos Vénitiens et les avertit de différer leur voyage, leur donnant d’autres lettres pour l’empereur des Tartares, et pour compagnie deux frères prêcheurs d’une probité et d’une capacité reconnues, qui se trouvèrent pour lors à Acre : l’un s’appelait Nicolas et l’autre Guillaume de Tripoli. Ils partirent donc tous ensemble et arrivèrent à un port de mer d’Arménie. Et parce qu’en ce temps-là le sultan de Babylone[2] avait fait une rude invasion en Arménie, nos deux frères commencèrent à appréhender. Pour éviter les dangers des chemins et les sinistres aventures des guerres, ils se réfugièrent chez le maître d’un temple en Arménie ; car ils avaient déjà plus d’une fois couru risque de leur vie. Cependant ils s’exposèrent à toutes sortes de périls et de travaux et arrivèrent avec bien de la peine à une ville de la dépendance de l’empereur des Tartares, nommée Cleminfu[3]. Car leur voyage, s’étant fait en hiver, avait été très fâcheux, étant souvent arrêtés par les neiges et les inondations. Le roi Koubilaï, ayant appris leur retour, quoiqu’ils fussent encore bien loin, envoya plus de quarante mille de ses gens au-devant d’eux, pour avoir soin de leur faire fournir toutes les choses dont ils pouvaient avoir besoin.


  1. Theobaldo Visconti, élu pape sous le nom de Grégoire X en 1271.
  2. Babylone pour Égypte.
  3. Ou Chang-fou. Cette ville, que le Grand Khan avait fait construire, était située en Mongolie au nord de la grande muraille, à 700 li ou 70 lieues de Pékin. Le souverain en faisait sa résidence d’été. Elle est aujourd’hui ruinée. (P.)


Livre 1 - Chapitre 5 Le Devisement du Monde Livre 1 - Chapitre 7