Le Devisement du monde (français moderne)/Livre 2/Chapitre 51

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Livre 2 - Chapitre 50 Le Devisement du Monde Livre 2 - Chapitre 52


LI
Des villes de Cudinfu et Singuimatu.


En avançant plus avant vers le midi on trouve, à six journées de là, une grande ville nommée Cudinfu[1], qui a eu autrefois son roi, avant qu’elle fût réduite sous la domination du Grand Khan. Elle a quarante autres villes dans sa dépendance, qui ont toutes de beaux plantages. En continuant d’aller vers le midi, après avoir fait trois journées de chemin, on rencontre une autre ville remarquable nommée Singuimatu[2], près de laquelle coule une grande rivière venant du côté du midi, que les habitants ont partagée en deux bras, l’un qui va à l’orient vers Mangi, et l’autre à l’occident vers Cathay. Il vient par ces deux ruisseaux un nombre infini de petits bateaux chargés de marchandises. De Singuimatu si vous faites douze journées vers le midi, vous trouvez continuellement des villages où l’on tient beaucoup de foires. Les habitants de ces pays-là sont idolâtres et obéissent au Grand Khan.


  1. Yen-tcheou, capitale de la province où naquit le philosophe Khoung-fou-tse (Confucius). (P.)
  2. Tsi-wing-tcheou, chef-lieu d’arrondissement appartenant à la province de Chang-toun. (P.)


Livre 2 - Chapitre 50 Le Devisement du Monde Livre 2 - Chapitre 52