Le Devisement du monde (français moderne)/Livre 3/Chapitre 5

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Livre 3 - Chapitre 4 Le Devisement du Monde Livre 3 - Chapitre 6


V
De quelle manière les Tartares évitent le danger présent de la mort, et s’en retournent à l’île de Zipangu.


La tempête étant apaisée, les habitants de l’île de Zipangu vinrent avec beaucoup de vaisseaux et en grand nombre pour attaquer les Tartares qui étaient sans armes dans cette petite île, où ils ne pouvaient recevoir du secours de personne. Ayant donc mis pied à terre, et laissé leurs vaisseaux près du rivage, ils allèrent chercher les Tartares ; mais ceux-ci, usant de prudence, se cachèrent non loin du bord de la mer, en attendant que les arrivants fussent un peu loin. Alors ils sortent de leurs retraites, entrent dans les vaisseaux des Zipanguiens, et se sauvent adroitement du danger, en laissant leurs ennemis dans l’île. Et allant de ce pas à l’île de Zipangu avec les pavillons et les enseignes zipanguiens, qu’ils avaient trouvés dans les vaisseaux, ils se rendirent dans la principale ville de l’île. Les habitants, voyant les enseignes de leur nation et croyant que c’étaient leurs gens qui revenaient victorieux, sortirent au-devant d’eux et les introduisirent, sans les savoir leurs ennemis, dans leur ville. Ceux-ci, y étant, les chassèrent tous, excepté quelques femmes.


Livre 3 - Chapitre 4 Le Devisement du Monde Livre 3 - Chapitre 6