Le Jésuitisme vaincu et anéanti par le socialisme

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

(Texte sur une seule page)
Le Jésuitisme vaincu et anéanti par le socialisme
Chez tous les libraires de Paris, et des départements (p. tdm).
TABLE DES MATIÈRES





Avant-propos. Opinion d’Eugène Sue 
 1
Préface. Exposition du sujet 
 7


constitutions des jésuites


Remarque 
 25
Examen général qu’il faut faire subir à tous ceux qui demandent à être admis dans la société de Jésus 
 26
De certaines questions propres à mieux faire connaître les postulants 
 26
De la pauvreté, de l’abnégation, de l’obéissance 
 28
De ceux que l’on doit admettre dans la société 
 39
Des choses relatives à l’âme et au progrès des vertus 
 40
De la reconnaissance qu’il faut avoir envers les fondateurs et les bienfaiteurs des colléges 
 52
Des écoliers qu’on mettra dans les colléges 
 54
Des écoles ouvertes dans les colléges de la société 
 57
Formule des vœux 
 58
De l’obéissance 
 59
De la pauvreté 
 65
Du général 
 67


instructions secrètes des jésuites


Avant-propos 
 79
Préface 
 81
I. — De quelle manière la société se doit conduire, lorsqu’elle commence quelque fondation 
 82
II. — De quelle manière les pères de la société pourront acquérir et conserver la familiarité des princes, des grands et des personnes les plus considérables 
 84
III. — Comment la société se doit conduire à l’égard de ceux qui sont de grande autorité dans l’état, et qui, quoiqu’ils ne soient pas riches, peuvent néanmoins rendre d’autres services 
 87
IV. — Ce qui doit être recommandé aux prédicateurs et aux confesseurs des grands 
 90
V. — Comment il faut se conduire à l’égard des religieux qui font dans l’église les mêmes fonctions que nous 
 92
VI. — De la manière de gagner les veuves riches 
 93
VII. — Comment il faut entretenir les veuves et disposer des biens qu’elles ont 
 96
VIII. — Comment il faut faire, afin que les enfants des veuves embrassent l’état religieux ou de dévotion 
 101
IX. — De l’augmentation des revenus des colléges 
 103
X. — De la rigueur particulière de la discipline dans la société. 
 109
XI. — Comment les nôtres se conduiront d’un commun accord envers ceux qui auront été congédiés de la société 
 111
XII. — Qui l’on doit entretenir et conserver dans la société 
 114
XIII. — Du choix que l’on doit faire des jeunes gens pour les admettre à la société, et de la manière de les retenir 
 115
XIV. — Des cas réservés et de la raison de congédier de la société 
 118
XV. — Comment il faut se conduire envers les religieuses et les dévotes 
 121
XVI. — De la manière de faire profession de mépriser les richesses 
 122
XVII. — Des moyens d’avancer la société 
 123
Appréciation des instructions secrètes 
 125


PARTIE ORGANIQUE


société de colonisation intérieure et extérieure.


Introduction. Principes sur lesquels repose la société 
 133
Statuts de la société 
 145
Réfutation des objections qui ont été faites contre les doctrines et le régime sociétaires 
 163
Conclusion 
 213


fin de la table.




ERRATA.

Page 11, ligne 19, leur ; lisez ses.

Page 15, ligne 3, que ; lisez qu’y.

Page 20, ligne 17, lieu ; lisez lui.

Page 26, ligne 6, supprimez faire.

Page 71, ligne 20, général ; lisez généralat.

Page 164, ligne 9, ieux ; lisez Dieux.

Page 176, ligne 10, concourt ; lisez concourent.