Le Laboureur et ses enfants (La Fontaine)

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
List2 gray&blue.svgPour les autres utilisations de ce mot ou de ce titre, voir Le Laboureur et ses enfants.
Fables choisies, mises en versDenys Thierry et Claude BarbinTome Second : livres iv, v, vi (p. 123-125).
Chauveau - Fables de La Fontaine - 05-09.png


IX.

Le Laboureur & ſes enfans.



TRavaillez, prenez de la peine.
C’eſt le fonds qui manque le moins.
Un riche Laboureur ſentant ſa mort prochaine,
Fit venir ſes enfans, leur parla ſans témoins.

Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’heritage
Que nous ont laiſſé nos parens.
Un treſor eſt caché dedans.
Je ne ſçai pas l’endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
Remuez voſtre champ dés qu’on aura fait l’Ouſt.
Creusez, foüillez, bêchez, ne laiſſez nulle place
Où la main ne paſſe & repaſſe.
Le pere mort, les fils vous retournent le champ
Deçà, delà, par tout ; ſi bien qu’au bout de l’an
Il en rapporta davantage.
D’argent, point de caché. Mais le pere fut ſage

De leur montrer avant ſa mort,
Que le travail eſt un treſor.