100%.png

Le Langage des fleurs (Monavon)

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


LE LANGAGE DES FLEURS

sonnet


J’aime le temps des fleurs, des fleurs fraîches écloses,
Rougissant de pudeur sous les baisers de mai,
Et qui parent la terre en ses métamorphoses
D’un bandeau virginal et d’un voile embaumé.

Oh ! les riants secrets ! oh ! les divines choses
Que murmure tout bas chaque calice aimé,
Quand, sur le sein des lis, des jasmins et des roses,
Les sylphes caressants posent leur front pâmé !…


Ce sont de frais accents parfumés de tendresse,
Mille aveux exhalés dans des élans d’ivresse,
Mille soupirs charmants échangés tour à tour…

Et le cœur de la vierge et l’âme du poète
Se sentent pénétrés d’une flamme secrète…
J’aime le temps des fleurs… les fleurs parlent d’amour.


Gabriel Monavon.