Le Mahâbhârata (traduction Fauche)/Tome 3/petit index

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Traduction par Hippolyte Fauche .
(tome 3pp. ix-xii).


PETIT INDEX

de quelques mots peu connus dans le présent volume.

A

Adhwaryou, un brahme versé dans le Yadjour-véda.

Arjouna, nom d’un prince, qui portait encore le surnom de Kâritavirya.

Avabritha, sacrifice supplémentaire pour obvier aux omissions, aux fautes, aux imperfections d’un sacrifice principal ou antérieur.

B

Bhangâsouride, nom patronymique du roi Rîtouparna.

Bhava, l’Être, l’Origine des choses, nom de Çiva.

D

Djatâ, coma implicata, dit Bopp ; cheveux en gerbe, rattachés sur le haut de la tête, coiffure des ascètes et du Dieu Çiva. C’est un mot, que nous avons introduit, faute d’un autre, dans la langue traductive, en lui donnant le genre masculin, quoique, en sanscrit, il soit du genre féminin.

G

Gourou, suivant la prononciation, mais, suivant l’ortographe, guru d’où est venu le mot gravis des latins, un maître ou instituteur spirituel, qui explique à son élève la loi et la religion, lui enseigne les différents Traités ou Çâstras.

H

Hara, rapiens un surnom de Çiva.

K

Kaâuçika, un des noms, que porte Indra.

Kapardî du mot kaparda, the braided hair of Siva, dit Wilson. Kapardî est un adjectif, qui marque la possession, celui, qui a des cheveux nattés, c’est-à-dire, Çiva.

Karpati, adjectif de possession, venant de karpata avec un T cérébral, old and patched or ragged garments (Wilson), un surnom de Çiva.

Kinnara, Demi-Dieu, attaché au service de Kouvéra, un musicien céleste, d*où est dérivé le féminin Kinnarî, la musicienne, épouse de ces Génies.

N

Nandana, exhilarator, nom du jardin fortuné ou du Paradis d’Indra.

Naraka, les enfers, les régions inferniales, le Tartare indien.

Nâsatya, rr. na, non, ne pas, et asatya, faux ou, suivant Witeon, impur : c’eat un nom donué aux deux Açwins, médecins des Dieux et Génies d’une admirable beauté.

P

Pâçoupata, nom consacré à l’arme de Çîva. Ce mot est dérivé de paçoupati, le maître des créatures vivantes, un surnom de Çîva.

Pomiyaçloka, celui, de qui la gloire est pure, surnom du roi Nala.

Pourouhoûta, cui multum sacrificatur, un surnom d’Indra.

R

Rishi, un saint, une sage personne sanctifiée.

Ritouidj, un brahme domestique ou de maison, un prêtre de famille.

S

Samitpâni, qui a la main aux batailles, un surnom de Rama, le fils de Djamadagni.

T

Tripishtapa ou Trivishtapa, le troisième monde, le ciel, le Swarga ou le Paradis.

Twashtri, fuber lignarius (Bopp), un surnom de Viçvakarma. Voyez ce mot.

V

Viçvéça, le maître de tout, un des noms, que porte Çiva.

Vrishî, le siège de poas cynosuroïdès ou le coussin d’un religieux ascète. *

Y

Yaksha, un Demi-Dieu, attaché au service de Kouvéra et chargé du soin de ses jardins et de ses trésors. L’épouse ou la fille de ces Génies est naturellement appelée une yakshi.

Yodjana, mesure itinéraire, cinq milles anglais de 1,609 mètres chacun.