Le Mespris de la vie et consolation contre la mort/« A grand peine ta vie un quatre vins ans dure »

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le Mespris de la vie et consolation contre la mort
Le Mespris de la vie et consolation contre la mortNicolas de Moinge (p. 225).

CCLI.


A grand peine ta vie un quatre vins ans dure,
Et tu crains de quitter de ton Palais hautain
La superbe grandeur qui peut estre demain
Renversé par le pié tombera en masure :

Au lieu ou tu t'en vas d'une lumiere pure
Le rais estincellant rend beaucoup plus serain
Le ciel resplendissant, & du soleil mondain
Tu crains abandonner la blonde chevelure :

Les mors ne sont si tost dessous la terre mis
Comme ils sont oubliez & de tes chers amis
Tu crains de delaisser l'heureuse compagnie ;

Scache, docte Bichet, que tout est vanité
Fors d'aspirer au but de la divinité
Qui rend au Createur la creature unie.