Le Mespris de la vie et consolation contre la mort/« Alix le mercenaire est beaucoup plus content »

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le Mespris de la vie et consolation contre la mort
Le Mespris de la vie et consolation contre la mortNicolas de Moinge (p. 158).

CLXXVIII.


Alix le mercenaire est beaucoup plus content
Sur le declin du jour que sur la matinee
Il voit la nuit venant la fin de sa journee
Et travaille au matin de sueur hallettant :

Mais vous qui bastisssant sur le sable inconstant
Des passetems mondains, dant l'ame empoisonnee
Aus sales voluptez du ventre est adonnee,
La fin de vos travaus vous allez redoutant.

La mort aux affligez est autant gracieuse,
Comme aux voluptueus desplaisantes & fascheuse
Du du lasche aiguillon des vices abbatu

La crainte de son DIEU follement abandonne,
De l'immortalité mesprisant la coronne
Que personne n'obtient s'il na bien combatu.