100%.png

Le Mespris de la vie et consolation contre la mort/« Assies toy sur le bort d’une ondante riviere »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
« Assies toy sur le bort d’une ondante riviere »
Le Mespris de la vie et consolation contre la mortNicolas de Moinge (p. 27).
V.


Assies toy sur le bort d’une ondante riviere
Tu la verras fluer d’un perpetuel cours,
Et flots sur flots roulant en mille & mille tours
Descharger par les préz son humide carriere.

Mais tu ne verras rien de ceste onde premiere
Qui n’aguiere couloit, l’eau change tous les jours,
Tous les jours elle passe, & la nommons tousjours
Mesme fleuve, & mesme eau, d’une mesme maniere.

Ainsi l’homme varie, & ne sera demain
Telle comme aujour-d’huy du pauvre cors humain
La force que le tems abbrevie, & consomme :

Le nom sans varier nous suit jusqu’au trespas,
Et combien qu’au jour-d’huy celuy ne sois je pas
Qui vivois hier passé, tousjours mesme on me nomme.