Le Mespris de la vie et consolation contre la mort/« Celuy lequel estoit de tout tems immortel »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Mespris de la vie et consolation contre la mort
Le Mespris de la vie et consolation contre la mortNicolas de Moinge (p. 159).

CLXXIX.


Celui lequel estoit de tout tems immortel
Pour toy s'est fait mortel, & toy peuple rebelle
Qui es né pour mourir de nature mortelle,
Tu maudis le trespas, & ne veus estre tel.

Se plaindre de la mort, c'est se plaindre mortel
Ou bien que tues né, ou ton ceur infidelle
Accuse du Seigneur la bonté paternelle
Qu'elle ta fait naistre homme & non Ange eternel.

Indigne toy plustot contre le premier pere
Qui suivant le conseil de l'infernal Vipere
T'a miserablement à la mort asservi ;

Et bien qu'il merita une telle vengence
De nostre Redempteur l'ineffable clemence
Par la mort de sa crois de la mort t'a ravi.