Le Mespris de la vie et consolation contre la mort/« Celuy ne s’aime point qui sur la terre immonde »

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le Mespris de la vie et consolation contre la mort
Le Mespris de la vie et consolation contre la mortNicolas de Moinge (p. 66).

LXXXIII.


Celuy ne s’aime point qui sur la terre immonde
Voudroit vivre eternel, se privant, inhumain,
De l'aimable douceur de ce bien souverain
Que DIEU fait aus Esleus gouster en l'autre monde :

Tel homme ne croit point une vie seconde,
Ou la doit desirer, s'il ne la croit en vain :
Scachant bien que le fil de nostre àge incertain
N'a point tant de douceur, que de fiel y redonde

Personne ne peut vivre affranchi de peché,
Davantage forfait le plus tard depesché ;
Tousjours la longue vie, est de toute la pire.

Donc comme JESUS-CHRIST voulut mourir pour toy
Veuilles mourir pour luy, quiconque ne desire
De mourir pour son DIEU n'a constance ny foy.