Le Mespris de la vie et consolation contre la mort/« Considere du tems la grande agilité »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Mespris de la vie et consolation contre la mort
Le Mespris de la vie et consolation contre la mortNicolas de Moinge (p. 30).
XII.


Considere du tems la grande agilité,
Et nostre peu de vie, observe moy la suite
Ou tout le genre humain s'elance & precipite
Tendant à mesme lieu à chacun limité :

Celuy que tu pensois loing du but rejetté
En est proche voisin, la palle mort invite
Tout le monde à sa fin, & n'est rien de si viste
Qui par elle ne soit en la fosse arresté :

Un seul medicament sert à tous de remede
L'un meurt, & l'autre nait, l'un suit, l'autre precede
Mais tous egalement courent mesme chemin :

Et dautant que la vie à la mort nous dispose,
Le naistre & le mourir est une mesme chose,
L'esprit seul immortel n'a ny terme ni fin.