Le Mespris de la vie et consolation contre la mort/« Ton pere devancier lequel est decedé »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Mespris de la vie et consolation contre la mort
Le Mespris de la vie et consolation contre la mortNicolas de Moinge (p. 148).

CLVIII.


Ton pere devancier lequel est decedé
A il contre la mort treuvé quelque remede ?
N'est-ce pas la raison que la place tu cede
Aus hommes à venir laquelle on ta cedé ?

De vivre sans mourir il n'est point concedé,
La mort contre nous tous egalement procede,
Et ny charme, ny sort, ni tout l'art de Tolede
Le pouvoir du destin ne retiennent bridé

Un enfant meurt sans peur, & de crainte tu tremble
Quant d'avecque l'esprit la Parque desassemble
Ce cors materiel, corruptible & pesant

Laslie ne scay d'ou vient ce fol desir aus hommes
De vivre longuement, si ce n'est que nous sommes
Apres ce qui nous est d'avantage nuisant.