Le Mespris de la vie et consolation contre la mort/« Vous avez beau croupir en ce bas edifice »

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Mespris de la vie et consolation contre la mort
Le Mespris de la vie et consolation contre la mortNicolas de Moinge (p. 124).
CXLI.


Vous avez beau croupir en ce bas edifice
Le tems de vostre mort vous ne diminu'rez,
Mais aussi longuement endormis vous serez
Que si vous estes mort aus bras de la nourrice.

La vie est toute là, ou quelle se finisse
Ce que du tems futur, mourans, vous laisserez
N'estoit non plus à vous, que les ans expirez
Avant que vous fussiez conceus en la matrice

Nul meurt avant son tour, peut estre au mesme tems
Que vous rendez l'esprit, mille autres moins contens
Ressentant de la mort l'homicide rudesse

N'estimeriez vous pas les pelerins bien fous
Qui vont sans scavoir ou ? chetifs, & pensies vous
N'arriver jamais là ou vous couriez sans cesse ?