Mozilla.svg

Le Nouveau Testament (Martin, 1861)/Épître de Saint Paul, apôtre, aux Romains/I

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Société biblique américaine (p. 257-259).

CHAP. I.

La justice vient de la grâce de l’évangile, et non pas de la loi de la nature corrompue.


PAUL, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l’évangile de Dieu.

2 Lequel il avait auparavant promis par ses prophètes dans les saintes écritures ;

3 touchant son Fils, qui est né de la famille de David, selon la chair,

4 et qui a été pleinement déclaré Fils de Dieu en puissance, selon l’esprit de sanctification, par sa résurrection d’entre les morts, c’est-à-dire notre Seigneur Jésus-Christ,

5 par lequel nous avons reçu la grâce et la charge d’apôtre, afin de porter tous les Gentils à croire en son nom.

6 Entre lesquels aussi vous êtes, vous qui êtes appelés par Jésus-Christ.

7 A vous tous qui êtes à Rome, bien-aimés de Dieu, appelés à être saints, que la grâce et la paix vous soient données par Dieu notre Père, et par le Seigneur Jésus-Christ !

8 Premièrement je rends grâces, touchant vous tous, à mon Dieu par Jésus-Christ, de ce que votre foi est renommée par tout le monde.

9 Car Dieu, que je sers en mon esprit dans l’évangile de son Fils, m’est témoin que je fais sans cesse mention de vous ;

10 demandant continuellement dans mes prières que je puisse enfin trouver par la volonté de Dieu quelque moyen favorable pour aller vers vous.

11 Car je désire extrêmement de vous voir pour vous faire part de quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis.

12 C’est-à-dire, afin qu’étant parmi vous, je sois consolé avec vous par la foi qui nous est commune.

13 Or, mes frères, je ne veux point que vous ignoriez que je me suis souvent proposé d’aller vers vous, afin de recueillir quelque fruit aussi bien parmi vous que parmi les autres nations ; mais j’en ai été empêché jusqu’à présent.

14 Je suis débiteur tant aux Grecs qu’aux Barbares, tant aux sages qu’aux ignorans.

15 Ainsi, en tant qu’il est en moi, je suis prêt à annoncer aussi l’évangile à vous qui êtes à Rome.

16 Car je n’ai pas de honte de l’évangile de Christ, vu qu’il est la puissance de Dieu en salut à tout croyant ; au Juif premièrement, puis aussi au Grec.

17 Car la justice de Dieu se révèle en lui pleinement de foi en foi, selon qu’il est écrit : Or le juste vivra de foi.

18 Car la colère de Dieu se révèle pleinement du ciel sur toute impiété et injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive,

19 parce que ce qui se peut connaître de Dieu est manifesté en eux ; car Dieu le leur a manifesté.

20 Car les choses invisibles de Dieu, savoir tant sa puissance éternelle que sa divinité, se voient comme à l’œil par la création du monde, étant considérées dans ses ouvrages ; de sorte qu’ils sont inexcusables.

21 Parce qu’ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ils ne lui ont point rendu grâces ; mais ils sont devenus vains en leurs discours, et leur cœur destitué d’intelligence a été rempli de ténèbres.

22 Se disant être sages, ils sont devenus fous.

23 Et ils ont changé la gloire de Dieu incorruptible en la ressemblance de l’image de l’homme corruptible, et des oiseaux, et des bêtes à quatre pieds, et des reptiles.

24 C’est pourquoi aussi Dieu les a livrés aux convoitises de leurs propres cœurs ; de sorte qu’ils se sont abandonnés à l’impureté, déshonorant entre eux-mêmes leurs propres corps ;

25 eux qui ont changé la vérité de Dieu en fausseté, et qui ont adoré et servi la créature, en abandonnant le Créateur, qui est béni éternellement. Amen.

26 C’est pourquoi Dieu les a livrés à leurs affections infâmes ; car même les femmes parmi eux ont changé l’usage naturel en celui qui est contre la nature.

27 Et les hommes tout de même, laissant l’usage naturel de la femme, se sont embrasés en leur convoitise l’un envers l’autre, commettant, homme avec homme, des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes la récompense de leur égarement telle qu’il fallait.

28 Car comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, aussi Dieu les a livrés à un esprit dépourvu de tout jugement, pour commettre des choses qui ne sont nullement convenables.

29 Etant remplis de toute injustice, d’impureté, de méchanceté, d’avarice, de malignité ; pleins d’envie, de meurtre, de querelle, de fraude, de mauvaises mœurs.

30 Rapporteurs, médisans, haïssant Dieu, outrageux, orgueilleux, vains, inventeurs de maux, rebelles à pères et à mères.

31 Sans entendement, ne tenant point ce qu’ils ont promis, sans affection naturelle, gens qui jamais ne s’apaisent, sans miséricorde.

32 Et qui, bien qu’ils aient connu le droit de Dieu, savoir, que ceux qui commettent de telles choses sont dignes de mort, ne les commettent pas seulement, mais encore ils favorisent ceux qui les commettent.