Le Parnasse contemporain/1876/Pantomime

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Parnasse contemporain : Recueil de vers nouveauxSlatkine ReprintsIII. 1876 (p. 422-423).


PANTOMIME


Arlequin au nez noir, Pierrot au masque blême
Me font envie ; et c’est mon intime souhait
De vivre dans ce monde idéal et muet,
Où, comme parmi nous, l’on s’agite et l’on aime.

L’un ou l’autre incarnant mon esprit inquiet,
Je tournerais dans un rôle toujours le même,
Sur la pointe du pied, jusques au souffle extrême
D’un orchestre jouant des airs de menuet…

— Le carnaval hurlant ainsi qu’une mêlée,
Où la foule en gaîté se tord bariolée,
Assourdit le rêveur doué d’un sens plus fin :


Et mon goût épuré ne veut plus condescendre
Qu’à faire sans parler mille gestes, — afin
De disputer (seul but !) Colombine à Cassandre.