Le Parnasse libertin/012

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Chez Cazals & Ferrand, Libraires (p. 9).

VERS.


Daignez m’ouvrir le vaſe de nature,
Diſoit à Liſe, un des peres cornus.
A vous dit-elle, à vous Philotanus ?
C’eſt ſe mocquer, on connoît votre allure,
Onc ce ſentier par vous ne fut battu.
Pardonnez-moi, reprit le bon Apôtre,
J’ai quelquefois, tout comme un autre,
Des intervalles de vertu.