100 percent.svg

Le Puits de la vérité/L’honnête Province

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche



L’HONNÊTE PROVINCE



Tous les vols, tous les crimes, toutes les tragédies qui affligent l’humanité semblent se concentrer à Paris, où les journaux croient de leur devoir d’en tenir un répertoire fort exact et fort déplorable. Il est certain que les faits-divers trop complets de la presse moderne donnent un triste tableau de la société, quand on ne réfléchit pas que ce tableau est formé de morceaux patiemment rapportés et assemblés, quand on ne se rend pas compte que, sans les journaux, la plupart, pour ne pas dire la totalité de ces méfaits, nous demeureraient inconnus, et que nous pourrions, au contraire, nous faire assez facilement l’idée que nous vivons en un siècle de particulière honnêteté, de spéciale douceur. Cette idée consolante, on la possède quand on consent à gagner pour quelque temps la province, surtout certaines provinces, et à n’y plus lire, du moins pour quelque temps, les feuilles. On éprouve alors la sensation qu’enfin il ne se passe plus rien dans le monde, en dehors des choses de tous les jours, et vraiment c’est reposant. Les mœurs générales, sur lesquelles les journaux nous trompent, car ils ne peuvent noter que l’exceptionnel, apparaissent soudain, débarrassées de la vision des reporters et des agences d’information, ce qu’elles sont vraiment, des mœurs de gens depuis longtemps civilisés, qui ne songent qu’à travailler et à jouir paisiblement de leurs travaux. La vieille province, à l’abri de son calme et de son honnêteté, ne frémit jamais qu’aux nouvelles qui lui viennent de Paris dans un état extrême de concentration et de grossissement. Il ne se passe chez elle rien qui puisse l’émouvoir, sinon à des intervalles très éloignés et qui laissent à la sensibilité le temps de se reposer et de reprendre son aplomb. Si les journaux locaux voulaient s’en tenir aux méfaits de la région, ils seraient vides et la colonne des tribunaux s’enrichirait lentement d’une rixe ou d’un vol de lapins. On a vu, en d’heureuses régions, les cours d’assises chômer pendant plusieurs sessions et les juges civils même manquer de procès. Mais Paris est là et on pêche dans son répertoire pour n’avoir pas l’air trop honnête ! Car l’honnêteté et la simplicité sont des états dont on finit par avoir presque honte, des états obscurs, peu estimés, dirait-on, et dont on ne parle jamais. Résignez-vous au silence : cela vaut mieux que de changer d’état.


_______