Le Quart Livre/1

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Comment Pantagruel monta sus mer, pour visiter l’Oracle de la dive Bacbuc.

Chapitre I.



On moys de Iuin, au iour des festes Vestales : celluy propre on quel Brutus conquesta Hespaigne, & subiugua les Hespaignolz, on quel aussi Crassus l’avaricieux feut vaincu & deffaict par les Parthes, Pantagruel prenent congé du bon Gargantua son père, icelluy bien priant (comme en l’Église primitive estoit louable coustume entre les saincts Christians) pour le prospère naviguaige de son filz, & toute sa compaignie, monta sus mer au port de Thalasse, accompaigné de Panurge, frère Ian des entommeures, Epistemon, Gymnaste, Eusthenes, Rhizotome, Carpalim, & aultres siens serviteurs & domesticques anciens : ensemble de Xenomanes le grand voyageur & traverseur des voyes perilleuses, lequel certains iours par avant estoit arrivé au mandement de Panurge. Icelluy pour certaines & bonnes causes avoit à Gargantua laissé & signé en sa grande & universelle Hydrographie la routte qu’ilz tiendroient visitans l’oracle de la dive Bouteille Bacbuc.

Le nombre des navires feut tel que vous ay exposé on tiers livre, en conserve de Trirèmes, Ramberges, Gallions, & Liburnicques nombre pareil : bien equippées, bien calfatées, bien munies, avecques abondance de Pantagruelion. L’assemblée de tous officiers, truchemens, pilotz, capitaines, nauchiers, fadrins, hespailliers, & matelotz feut en la Thalamège. Ainsi estoit nommée la grande & maistresse nauf de Pantagruel : ayant en pouppe pour enseigne à moytié d’argent bien liz & polly : l’aultre moytié estoit d’or esmaillé de couleur incarnat. En quoy facile estoit iuger, que blanc & clairet estoient les couleurs des nobles voyagiers : & qu’ilz alloient pour avoir le mot de la Bouteille.

Sus la pouppe de la seconde estoit hault enlevée une lanterne antiquaire faicte industrieusement de pierre sphengitide & speculaire : denotant qu’ilz passeroient par Lanternoys. La tierce pour divise avoit un beau & profond hanat de Porcelaine. La quarte un potet d’or à deux anses, comme si feust une urne antique. La quinte un brocq insigne de sperme d’Emeraulde. La sizième un Bourrabaquin monachal faict des quatre metaulx ensemble. La septième un entonnoir de Ebène tout requamé d’or à ouvraige de Tauchie. La huictième un guoubelet de Lierre bien precieux battu d’or à la Damasquine. La neufième une brinde de fin or obrizé. La dizième une breusse de odorant Aalloche (vous l’appellez boys d’Aloès) porfilée d’or de Cypre à ouvraige d’Azemine. L’unzième une portouoire d’or faicte à la Mosaicque. La douzième un barrault d’or terny couvert d’une vignette de grosses perles Indicques en ouvraige Topiaire. De mode que personne n’estoit tant triste, fasché, rechigné, ou melancholicque feust, voyre y feust Heraclitus le pleurart, qui n’entrast en ioye nouvelle, & de bonne ratte ne soubrist, voyant ce noble convoy de navires en leurs devises : ne dist que les voyagiers estoient tous beuveurs gens de bien : & ne iugeast en prognostic asceuré, que le voyage tant de l’aller que du retour seroit en alaigresse & santé perfaict.

En la Thalamège doncques feut l’assemblée de tous. Là Pantagruel leurs feist une briefve & saincte exhortation toute auctorisée des propous extraictz de la saincte escripture, sus l’argument de naviguation. Laquelle finie feut hault & clair faicte prière à Dieu, oyans & entendens tous les bourgeoys & citadins de Thalasse, qui estoient sus le mole accourruz pour veoir l’embarquement.

Après l’oraison feut melodieusement chanté le psaulme du sainct roy David, lequel commence. Quand Israel hors d’Ægypte sortit. Le pseaulme parachevé feurent sus le tillac les tables dressées, & viandes promptement apportées. Les Thalassiens qui pareillement avoient le pseaulme susdict chanté, feirent de leurs maisons force vivres & vinage apporter. Tous beurent à eulx. Ils beurent à tous. Ce feut la cause pourquoy personne de l’assemblée oncques par la marine ne rendit sa guorge, & n’eut perturbation d’estomach ne de teste. Au quelz inconvenient ne eussent tant commodement obvié, beuvans par quelques iours paravant de l’eaue marine, ou pure, ou mistionnée avecques le vin, ou usans de chair de Coings, de escorce de Citron, de ius de Grenades aigresdoulces : ou tenens longue diète : ou se couvrans l’estomach de papier : ou autrement faisans ce que les folz medicins ordonnent à ceulx qui montent sus mer.

Leurs beuvettes souvent reiterées, chascun se retira en sa nauf : & en bonne heure feirent voile au vent Grec levant selon lequel le pilot principal nommé Iamet Brayer, avoit designé la routte, & dressé la Calamite de toutes les Boussoles. Car l’advis sien, & de Xenomanes aussi feut, veu que l’oracle de la dive Bacbuc estoit près le Catay en Indie superieure, ne prendre la routte ordinaire des Portugualoys : Les quelz passans la Ceincture ardente, & le cap de Bonasperanza sus la poincte Meridionale d’Africque, oultre l’Æquinoctial, & perdens la veue & guyde de l’aisseuil Septentrional, font navigation enorme. Ains suyvre au plus près le parallèle de ladicte Indie : & gyrer au tour d’icelluy pole par Occident : de manière que tournoyans soubs Septentrion l’eussent en pareille elevation comme il est au port de Olone, sans plus en approcher, de paour d’entrer & estre retenuz en la mer Glaciale. Et suyvans ce canonique destour par mesme parallèle, l’eussent à dextrer vers le Levant, qui au departement leurs estoit à senestre.

Ce que leurs vint à profict incroyable. Car sans naufrage, sans dangier, sans perte de leurs gens, en grande serenité (exceptez un iour près l’isle des Macreons) feirent le voyage de Indie superieure en moins de quatre moys : lequel à poine feroient les Portugualoys en troys ans, avecques mille fascheries, & dangiers innumerables. Et suys en ceste opinion, sauf meilleur iugement, que telle routte de Fortune feut suyvie par les Indians, qui navigèrent en Germanie, & feurent honorablement traictez par le Roy des Suèdes, on temps que Q. Metellus Celer estoit proconsul en Gaulle : comme descrivent Cor. Nepos, Pomp. Mela, & Pline après eulx.