Auteur:François Rabelais

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
François Rabelais

François Rabelais

auteur français du XVIe siècle ()
Pseudonyme : Seraphin Calobarsy, Alcofribas Nasier, Maistre Alcofribas Nasier, M. Alcofribas

Œuvres principales

Pantagruel

 Titre et éditions
1532 :
 
Édition chez Claude Nourry, 1532, Lyon  Relu et corrigé Télécharger au format ePub Télécharger au format PDF Télécharger au format mobi  Voir et modifier les données sur Wikidata
1533 : Édition chez François Juste, 1533, Lyon 
1542 : Édition corrigée et complétée chez François Juste, 1542, Lyon  

Gargantua

 Titre et éditions
1534 : Édition François Juste, 1534, Lyon 
1535 :
 
Seconde édition chez François Juste, 1535, Lyon  Relu et corrigé Télécharger au format ePub Télécharger au format PDF Télécharger au format mobi  Voir et modifier les données sur Wikidata
1542 : Édition corrigée et complétée chez François Juste, 1542, Lyon 

Le Tiers Livre

 Titre et éditions
1546 : Édition Wechel, 1546, Paris  
1552 : Édition Fezandat, 1552, Paris  

Le Quart Livre

 Titre et éditions
1548 : Sans nom d'éditeur, 1548, Lyon  
1552 : Édition Fezandat, 1552, Paris  

Le Cinquième Livre

 Titre et éditions
1562 : L’Isle Sonnante[1], 1562, Tours  
1564 : Édition posthume, 1564, Paris  

Pantagruéline Prognostication

 Titre et éditions
1533 : Sans nom d’éditeur, 1533, Lyon  
1542 : Édition François Juste, 1542, Lyon  

Fac-simile Pantagrueline Prognostication

Autres œuvres

 Titre et éditions
1549 : La Sciomachie, Édition Sébastien Gryph, 1549, Lyon  

Textes pararabelaisiens

 Titre et éditions
1875 :
 
Le Disciple de Pantagruel[2] (Édition Lacroix)  Relu et corrigé Voir et modifier les données sur Wikidata
1868 :
 
Les songes drolatiques de Pantagruel[3]  Texte validé Voir et modifier les données sur Wikidata


Rééditions modernes

Éditions Lacroix

 Titre et éditions
1857 :
 
Pantagruel  Texte incomplet
1857 :
 
Gargantua  Texte incomplet
1857 :
 
Le Tiers Livre  Texte incomplet
1857 :
 
Le Quart Livre  Texte incomplet
1857 :
 
Le Cinquième Livre  Texte incomplet

Éditions Marty-Laveaux

Œuvres de Rabelais présentées par Charles Marty-Laveaux accompagné d’une notice sur la vie de Rabelais, une étude bibliographique, variantes, un commentaire, une table des noms propres et un glossaire.

 Titre et éditions
1868 :
 
Pantagruel  Texte incomplet
1868 :
 
Gargantua  Texte incomplet
1870 :
 
Le Tiers Livre  Relu et corrigé
1870 :
 
Le Quart Livre  Texte incomplet
1873 :
 
Le Cinquiesme Livre  Texte incomplet
1873 :
 
Pantagrueline Prognostication  Relu et corrigé Télécharger au format ePub Télécharger au format PDF Télécharger au format mobi 

Éditions Henri Clouzot

Œuvres[4] de Rabelais retranscrites en français moderne par Henri Clouzot et annotées afin de faciliter le lecteur dans sa lecture.

 Titre et éditions
1913 :
 
Pantagruel  Texte validé Télécharger au format ePub Télécharger au format PDF Télécharger au format mobi 
1913 :
 
Gargantua  Texte validé Télécharger au format ePub Télécharger au format PDF Télécharger au format mobi 
1913 :
 
Le Tiers Livre  Texte validé Télécharger au format ePub Télécharger au format PDF Télécharger au format mobi 
1913 :
 
Le Quart Livre  Texte validé Télécharger au format ePub Télécharger au format PDF Télécharger au format mobi 
1913 :
 
Le Cinquième Livre  Texte validé Télécharger au format ePub Télécharger au format PDF Télécharger au format mobi 


Voir aussi

  1. Ne comporte que les seize premiers chapitres du futur Cinquième Livre
  2. Texte apocryphe
  3. Recueil d’illustrations attribuées à Rabelais
  4. Il est à noter que l’éditeur a fait le choix uniquement de passages de Rabelais et a passé sous silence les chapitres afin de garder l’édition courte et justifia ainsi son choix : « nous avons supprimé ceux qui paraissaient les moins intéressants pour les lecteurs, tels que la liste des jeux de Gargantua, le catalogue des livres de la bibliothèque Saint-Victor, la nomenclature des cuisiniers de la Truie ou des mets des Gastrolâtres, les pièces de vers et d’autres passages qui n’ajoutent rien à la gloire littéraire de Rabelais. »