Le Tombeau de Jean de La Fontaine/5

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Tombeau de Jean de La FontaineMercure de France (p. 25-26).
◄  le roseau

LE SINGE


Je m’appelle Hanouman, et l’Inde m’a vu naître
Où dans le Gange on voit se mirer les palais.
D’un peuple de jongleurs qui joue aux osselets.
Et charme les serpents, je suis, dit-on, l’ancêtre.

Jaloux de cet honneur qu’on descendît de moi
Un Anglais, sir Darwin, réclama pour lui-même.
Et pour tous les savants, fussent-ils de Bohême,
L’origine du singe ; elle a force de loi.


Hélas ! Je m’embarquai, je fréquentai leur classe.
Penser, agir comme eux, certes, je pouvais bien,
Mais, quant à m’imiter, ils ne purent en rien
Faire ces tours de passe-passe
Dont ta fable se rit. Académicien,
Il m’est dur de renier ta race.