Le Véritable Métropolitain/Métropolitain sur la berge

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

J. Michelet (p. 75-76).


Métropolitain sur la Berge


On a proposé d’utiliser le sous-sol des quais de la Seine pour établir un Métropolitain.

Ce projet rencontre des difficultés, que, sans trop oser, je n’hésite pas à qualifier d’impraticables.

D’abord il force à remanier tous les ponts, puisqu’il faudra pratiquer dans leurs culées les passages nécessaires à la voie.

Or, je doute qu’un semblable travail de réfection soit autorisé, sans compter le coût énorme d’opérations de ce genre. Il faut de plus considérer que de semblables opérations arrêteraient longuement la circulation, que probablement elles altéreraient la solidité des ponts existants.

Ensuite, il faudrait compter avec les difficultés de raccordement, les tranchées à exécuter, etc.

Puis, souterrain sous les quais ou souterrain sous les voies publiques, c’est toujours le même système défectueux.

Celui sous les quais avec façade sur la berge aurait de plus l’inconvénient, qu’il serait couvert à chaque inondation. Or, non seulement il y aurait arrêt dans le service ; mais après le retrait du fleuve, la voie resterait chargée du limon de la Seine. On voit d’ici, et les difficultés de curage et la pestilence qui subsisterait, par suite des matières organiques incrustées dans les coins et recoins du tunnel.

Je sais que dans le projet, il serait latéralement aéré par des baies ouvertes sur la Seine. Mais ceci ne suffirait pas à détruire les ferments amassés et les lois de l’hygiène défendent absolument l’usage d’un semblable mode de transport.