Le parfait mareschal/71

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, p. 181).
◄  Onguent de Scarabeus ⅬⅩⅪ : Onguent des vers pour les Sur-os, Mollettes, Vessigons, Louppes, & autres grosseurs. Pour amollir une dureté  ►


CEt onguent fait en quelque maniere, l’effet du feu, sans faire perdre un poil ; il est propre non seulement aux Sur-os qu’il guerit en douze ou quinze jours, mais aussi aux autres maux des jarrets, comme vessigons, si on les peut bien ramollir, aux collettes, &c. il en fait distiller des eaux rousses, qui au bout du temps se forment en galle sur le mal, qui estant tombée, laisse la place sans aucune tumeur, tout comme feroit un retoire.

Pour faire cét onguent, il faut au mois de May, ou sur la fin d’Avril, chercher dans les prez un petit insecte noir, qui a la forme longuette, & qui n’est pas plus gros qu’une petite feverole, il n’a point d’aîles, il se tient toujours au pied d’une herbe nommée jaunet, ou bassiner, qui est l’un des ranuncules, & a la facine comme une balle de pistolet, & qui porte une fleur jaune à six feuilles, il y a des prez qui n’ont presque point d’autres herbes,& aux pieds de quelques-unes des plantes, & jamais au haut ny dans terre, il y a souvent un de ces vers ; ou plûtost un grillet, car il ne rampe pas ayant des pieds pour cheminer, & ne vole point, il est dur comme du bois, à peine le peut-on écraser entre les doigts : quand on en a ramassé trois ou quatre cens, on les met tous vivans dans un pot avec une livre de vieil oingt, on méle le tout ensemble, & on bouche bien exactement le pot pour les laisser mourir, puis on broye bien les vers avec la graisse, & on la garde pour la necessité ; plus cet onguent est vieil, meilleur il est.

Pour appliquer cét onguent, il faut, si c’est un Sur-os, le tordre & le ramollir en le fourbissant avec le manche du brochoir, puis le piquer & appliquer dessus épais comme un sol d’onguent, & presenter une pelle rouge vis à vis, pour le faire penetrer dans le Sur-os.

Il faut attacher le Cheval en sorte qu’il ne puisse porter la dent sur le mal, & le tenir ainsi neuf jours sans le mener à l’eau, il en coulera une eau rousse, & au bout des neuf jours il se fera une Croûte ou galle qui tombera d’elle-mesme, & emportera le Sur-os ou le diminuera notablement sans ôter un seul poil, ny alterer le nerf.