Le parfait mareschal/91

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, pp. 253-256).
◄  Des Fics ou Crapaux qui naissent dans les pieds des chevaux ⅩⅭⅠ : Des Encloüeures, Clous de ruë, Retraittes, & Chicots. Des Cloux de ruë, ou Chicots  ►


UNe Encloüeure, qui est tres-peu de chose, estant negligée, peut devenir un grand mal : avec de l’huile chaude on en guerira grand nombre, & avec beaucoup de remedes appliquez soigneusement, on aura souvent bien de la peine à sauver le pied d’un Cheval ; il ne faut donc jamais negliger une Encloüeure quelle qu’elle soit.

Parfois un Mareschal en ferrant un Cheval, le pique en sorte qu’il s’apperçoit que le Cheval feint quand il frappe sur le clou : le remede est d’arracher le clou, & quoy que le sang sorte par le trou, il n’est pas à craindre ; il faut seulement n’en point mettre en ce poste ; & ne laisser pas de se servir du Cheval, car pour l’ordinaire il n’en boitte jamais. Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/268 Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/269 Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/270