Le passé qui file (Grégoire Le Roy)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parnasse de la Jeune BelgiqueLéon Vanier, éditeur (p. 193-194).


Le Passé qui file


La vieille file et son rouet
Parle de vieilles, vieilles choses ;
La vieille a les paupières closes,
Et croit bercer un vieux jouet.

Le chanvre est blond, la vieille est blanche,
La vieille file lentement,
Et pour mieux l’écouter, se penche
Sur le rouet bavard qui ment.

Sa vieille main tourne la roue,
L’autre file le chanvre blond.
La vieille tourne, tourne en rond,
Se croit petite et qu’elle joue.

Le chanvre qu’elle file est blond,
Elle le voit et se voit blonde ;
La vieille tourne, tourne en rond,
Et la vieille danse la ronde.


Le rouet tourne doucement,
Et le chanvre file de même ;
Elle écoute un ancien amant
Murmurer doucement qu’il l’aime.

Le rouet tourne un dernier tour,
Les mains s’arrêtent désolées,
Car les souvenances d’amour
Avec le chanvre étaient filées.