Le sorcier de l’île d’Anticosti/Le vrai bonheur

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LE VRAI BONHEUR


S’il fallait choisir entre le sort de l’homme qui, sans aucun mérite, aurait tout obtenu de la fortune, et la condition de celui qui, sans rien obtenir, aurait tout mérité, il vaudrait beaucoup mieux être malheureux comme celui-ci qu’heureux comme celui-là, le vrai bonheur étant impossible là où manquent la dignité, l’élévation morale, l’estime de soi-même.

Chs WADDINGTON.