Mozilla.svg

Les Âmes en peine/12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Flammarion (p. 62-63).


ÉPILOGUE


Depuis tant d’années écoulées, sans nouvelles de Jean et de Julien Buanic, elles en sont arrivées à ne point encore croire à leur disparition définitive. Quand un voilier passe en vue de Ploudaniou elles se raniment et attendent un miracle. Ont-elles tort ? À notre idée de Bretons, la vie elle-même n’est qu’un signe et il n’y a rien de fini au pays des trépassés. Pourquoi donc ceux qui nous aimèrent ne se manifesteraient-ils pas ?

Bien des fois, à bord de nos barques de pêche, en apercevant les deux fiancées-veuves sur les falaises, observant l’infini où il reste toujours de l’espoir, nous nous regardons les uns les autres avec de drôles d’yeux, et nous ne sommes plus certains que la vie soit une réalité plus assurée que les rêves de ces amoureuses.



────────



Ce récit est inédit en librairie.